Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thrombolyse intraveineuse des infarctus cérébraux : expérience de l’unité stroke CHU Tizi Ouzou (Algerie) - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.312 
Feroudja Miloudi , Daoudi Smail, Neyla Mesbahi, Ouardia Belarbi, Massinisa Lounis, Mohand Boutouche, Lyes AitMenguellet, S. Afettouche
 Neurologie, CHU de Nedir Mohamed, Tizi Ouzou, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’unité stroke du CHU Tizi Ouzou a été créée et mise en route en Novembre 2015 après avoir mis en place une filière neurovasculaire.

Objectifs

Analyser les caractéristiques cliniques, radiologiques et évolutives des patients thrombolysés pour infarctus cérébral à la phase aiguë et les comparer aux données de la littérature.

Patients et méthodes

Notre étude est prospective, a inclus les données des patients thrombolysés pour infarctus cérébral au niveau de l’unité stroke du CHU Tizi Ouzou en espace d’une année. Nous avons évalué cliniquement les patients par le score NIHSS (Nationnal Institute Health Stroke Scale). La thrombolyse cérébrale a été effectuée sur les données de la tomodensitométrie (scores ASPECTS).

Résultats

Vingt patients ont bénéficié d’une thrombolyse avec un âge moyen de 67 ans, le délai moyen de consultation après le début était de 2heures, celui de la thrombolyse après le début était de 3heures. Le score NIHSS initial était de 13 et celui de la sortie était de 4. La durée moyenne d’hospitalisation était de 04jours. 3 patients sont décédés ; 2 suite à une aggravation de leur AVC, 1 suite à un infarctus du myocarde. 1 a présenté une transformation hémorragique sans conséquences sur l’état clinique.

Discussion

La mise en route du traitement thrombolytique nous a permis de confirmer les données de la littérature en termes d’efficacité, en effet avec un même score NIHSS moyen de 13 à l’admission, à la sortie il était de 4 contre 10 pour les patients non thrombolysés. La mauvaise réponse thérapeutique a concerné les infarctus cérébraux secondaires à une thrombose carotidienne proximale.

Conclusion

L’organisation d’une unité neurovasculaire nous a permis d’optimiser la prise en charge des AVC ischémiques à la phase aiguë et améliorer le pronostic vital et fonctionnel des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Unité neurovasculaire, Infarctus cérébraux, Thrombolyse


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S165 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thrombophlébite et syphilis : quelle association ?
  • Fatima Ezzahra Charji, N. Louhab, N. Kissani
| Article suivant Article suivant
  • Présentation d’un jeu d’éducation thérapeutique pluridisciplinaire pour les patients post AVC et leur entourage
  • Céline Guyonnet, Emmanuelle Boutron, Laure Cavaille, Karen Giraud, Brouder Magali Le, Julien Arzur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.