Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Teinte isolée du XII par thrombose de l’artère pharyngienne supérieure - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.321 
Iness Benabdelaziz 1, Takwa Lansari 2, , Bouhamed Amal 3, Rahma Beyrouti 1, Samir Belal 1, Fayçel Hentati 1
1 Service de neurologie, institut national de neurologie, Tunis, Tunisie 
2 Neurologie, institut de neurologie Tunis, Tunis, Tunisie 
3 Neurologie, institut national de neurologie Mongi Ben Hamida, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

les paralysies isolées du XII sont rares et leur diagnostic étiologique est difficile. Nous rapportons une observation d’une atteinte isolée du XII par une thrombose de l’artère pharyngienne.

Observation

Il s’agit d’une patiente âgée de 65 ans hypertendue diabétique qui a consulté pour des céphalées occipitales isolées évoluant depuis deux mois. L’examen clinique a trouvé une hémiatrophie de la langue à droite associée à des fasciculations sans autres signes associés. L’électromyogramme : atteinte neurogène isolée de l’hemilangue droite. L’imagerie par résonance magnétique cérébrale est normale D’où on a complété par une angiographie montrant une thrombose isolée de l’artère pharyngienne supérieure. Une enquête infectieuse et immunologique a été faite revenant négative. Devant l’âge, les antécédents de la patiente, l’infiltration athéromateuses diffuse des troncs supra aortiques le diagnostic d’une atteinte du XII par thrombose de l’artère pharyngienne supérieure par l’athérosclérose a été posé.

Discussion

L’atteinte du XII représente un défi diagnostique lorsqu’elle est isolée. Une paralysie isolée du XII par embolisation de l’artère pharyngienne ascendante fut rapportée. L’artère pharyngienne ascendante est la plus petite branche de l’artère carotide externe. Elle donne plusieurs branches sur son parcours dont Le tronc postérieur méningé qui se divise en une branche hypoglosse et une branche jugulaire.

Conclusion

L’atteinte neurologique isolée du XII est très rare et il faut reconnaître bien l’histoire du patient et savoir utiliser les explorations para-cliniques pour poser le diagnostic étiologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tere pharyngienne, Vasculaire, XII


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S168 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Marqueurs biologiques de l’inflammation et risque d’accident vasculaire cérébral ischémique après un accident ischémique transitoire
  • Nizar Daoussi, Imene Mahmoud, Mouna Aissi, Rafik Machraoui, Narjes Mokni, Samia Younes, Mahbouba Frih-Ayed
| Article suivant Article suivant
  • Toxicomanie et accidents vasculaires cérébraux à propos de cinq cas
  • Amina Meziani, Boubaker Sedik Fekraoui, Abderahim M’zahem, Fatima Serradj, Abdelmadjid Hamri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.