Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome cognitivo-affectif du cervelet - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.358 
Marie-Camille Berthel-Tàtray
 Neurologie, hôpitaux civils de Colmar, Colmar 

Résumé

Durant plusieurs siècles, le cervelet a été étudié – et considéré dans la pratique clinique – uniquement pour son implication dans la coordination motrice, assurant, par des circuits de rétro-contrôle cérébro-cérébelleux, la fluidité et la justesse des mouvements. Les symptômes moteurs survenant suite à des lésions cérébelleuses, bien connus et bien décrits, ont longtemps occulté le rôle de celles-ci dans des symptômes non-moteurs. Ce n’est qu’à partir des années 1990 que des études de cas, puis, dans les années 2000, que des travaux de recherche mieux systématisés et portant sur de plus grandes populations, ont permis de mettre en évidence une implication du cervelet dans l’expression des fonctions dites « supérieures ». Les résultats de ces études ont coïncidé de façon consistante avec la découverte et la description en neuro-anatomie de l’existence de connexions cérébello-corticales reliant – de façon indirecte, certes – les régions postéro-latérales et les régions vermiennes du cervelet avec des aires cérébrales non motrices, hautement impliquées dans la cognition et les affects. La description du syndrome cérébelleux cognitivo-affectif (cerebellar cognitive affective syndrome [CCAS]) a pu être initialement faite en 1998 par le Dr J. Schmahmann ; elle s’est enrichie, au fil des années et des travaux, de précisions quant à la nature de l’altération cognitive et affective d’origine cérébelleuse, mais aussi quant aux localisations des lésions cérébelleuses impliquées dans l’apparition de tels symptômes. Les travaux scientifiques dans le domaine se multiplient ces dernières années de façon exponentielle, croisant les données anciennes issues de recherches portant sur des populations de cérébro-lésés avec des données de recherches récentes chez des sujets sains, lesquelles recourent maintenant à des technologies actuelles comme l’imagerie fonctionnelle ou la transcranial magnetic stimulation (TMS – stimulation magnétique transcrânienne). La connaissance de plus en plus fine du rôle du cervelet dans la régulation homéostasique de la cognition et du comportement ouvre de nouvelles perspectives dans la compréhension des mécanismes à l’œuvre dans des pathologies du champ psychiatrique, telles que la schizophrénie ou l’autisme. Une revue de la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome cérébelleux cognitivo-affectif, Cognition, Cervelet


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S184 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le cervelet : de la parole au langage
  • Philippe Paquier
| Article suivant Article suivant
  • Troubles de la reconnaissance des émotions après lésion cérébelleuse focale
  • Aurore Camoreyt, Marie-Camille Berthel-Tàtray, Maylis Burle, Mariano Musacchio, Nathalie Ehrlé, François Sellal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.