Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications neurologiques aiguës de l’infection par le virus Ebola - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.361 
Thierry De Greslan 1, , Magali Billhot 2, Sandrine Duron 3, Claire Rousseau 4, Marion Lahutte 5, Flavie Bompaire 1
1 Neurologie, hôpital Percy, Clamart 
2 Médecine interne, hôpital Bégin, Saint-Mandé 
3 Épidémiologie clinique, centre épidémiologique et de santé publique des armées, Marseille 
4 Médecine interne, hôpital d’Instruction des Armées, Brest 
5 Radiologie, hôpital Percy, Clamart 

Auteur correspondant.

Résumé

Les manifestations neurologiques dans la maladie à virus Ebola sont rarement décrites dans la littérature. Les symptômes évocateurs d’atteinte neurologique centrale sont : un ralentissement idéomoteur, des crises comitiales, des comas. Ils peuvent être en lien soit avec une encéphalopathie, soit à une encéphalite du fait d’une neurotoxicité virale directe. Des atteintes plus focales sont également décrites, avec ataxie, dysarthrie, déficits moteurs, ou paresthésies mais aussi des tableaux d’allure « psychiatriques », dominés par des troubles du comportement et de l’humeur, avec irritabilité, comportement d’opposition. Lors de notre mission dans le Centre de traitements de soignants guinéens de mars à mai 2015, nous avons constaté ces troubles chez des patients ne présentant ni sepsis sévère, ni trouble ionique, ni défaillance d’organe, ni trouble psychiatrique. Afin d’apporter des arguments de preuves cliniques de cette atteinte neurologique d’allure frontale, nous avons réalisé chez 11 patients en phase aiguë de la maladie, une étude comprenant une batterie de tests simples et rapides, l’Ebola Cognitive Scale. La comparaison avec 43 témoins appariés a permis de confirmer l’atteinte cognitive de nos patients. Nos données prouvent par ailleurs la présence de l’ARN virale dans le liquide céphalorachidien des patients présentant des signes évocateurs d’encéphalite. Ce test constitue donc un nouvel outil diagnostic des signes encéphalitiques précoces de la maladie à virus Ebola. De manière exceptionnelle, nous avons réalisé chez l’un de nos malades, juste après sa séro-négativation, une IRM cranio-encéphalique retrouvant un aspect de vascularite cérébrale, évoquant une possible atteinte auto-immune post-infectieuse. Nous rapportons donc pour la première fois des éléments cliniques, biologiques et radiologiques en faveur d’une atteinte neurologique spécifique du virus Ebola sur le système nerveux central.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : LCR, Encéphalite, Ebola


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S185 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vignette clinique : amnésie cérébelleuse
  • François Sellal
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées en Tunisie
  • Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.