Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le SOBRI : étude pilote de l’évaluation d’un outil d’observation des interactions sociales entre des personnes présentant une démence et vivant en institution - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.007 
Jean-Bernard Mabire 1, , Marie-Claire Gay 2, Pierre Vrignaud 3, Catherine Garitte 2, Myrra Vernooij-Dassen 4
1 Hôpital Leopold Bellan, Paris, France 
2 Laboratoire clipsyd, université Paris Ouest Nanterre la Défense, Nanterre, France 
3 Département de psychologie, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Nanterre, France 
4 Medical centre, Radboudumc, Nijmegen, Pays-Bas 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Dans la démence, les troubles cognitifs et psychologiques peuvent altérer les interactions sociales. Nous avons peu d’information sur les interactions sociales entre personnes vivant avec une démence en institution.

Objectifs

Les objectifs de cette étude pilote sont d’étudier les interactions sociales entre des personnes présentant une démence et vivant en institution et de valider une grille d’observation des interactions sociales.

Patients et méthodes

Cinquante-six résidents d’un EPHAD vivant avec une démence modérée à modérément sévère ont participé à cette étude. Les résidents ne se connaissaient pas avant l’étude et ont été répartis dans des groupes de quatre à six résidents. Les comportements sociaux ont été enregistrés par caméra vidéo et analysés avec un éthogramme d’observation mesurant la fréquence d’observation des comportements sociaux. Cet éthogramme a permis la validation du Social Observation Behaviors Residents Index (SOBRI).

Résultats

Le nombre total d’occurrence de comportements observés est de 2670. Aucun comportement négatif n’a été observé. Une analyse en composantes principales validant le SOBRI a objectivé deux composantes expliquant 30,56 % de la variance totale : les interactions sociales avec les autres résidents (18,36 %) et avec les soignants (12,20 %). La grille montre une bonne consistance interne avec un alpha de Cronbach de 0,90 pour la première composante et de 0,85 pour la deuxième composante.

Discussion

Les personnes vivant avec une démence interagissent spontanément avec d’autres résidents et avec les soignants. Les comportements sont positifs et adaptés à la situation sociale. L’observation directe est une méthode pertinente dans l’étude des interactions sociales. Le SOBRI permet d’évaluer l’évolution des interactions sociales dans l’évolution de la maladie et d’évaluer l’impact des prises en charge sur les interactions sociales.

Conclusion

Il semble pertinent de proposer des interventions stimulant les interactions sociales car favoriser les interactions sociales contribue à l’inclusion sociale des personnes vivant avec une démence en institution.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Institutions, Interactions sociales, Démence


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S38 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fréquence des troubles cognitifs et facteurs associés dans une cohorte de patients diabétiques
  • Marie Dumas, François Machuron, Laetitia Coudert, Kathy Dujardin, Dominique Deplanque, Anne Vambergue, Stephanie Bombois
| Article suivant Article suivant
  • Suivi à deux ans de la cohorte de malades Alzheimer jeunes (COMAJ) à Lille
  • Aurélien Maureille, Rollin-Sillaire Adeline, Yaohua Chen, Bruno Dubois, Hannequin Didier, Florence Pasquier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.