Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude épidémiologique d’une série hospitalière d’épilepsie myoclonique juvénile - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.036 
Fatma Laatar, Amina Gargouri, Istabrak Abdelkefi, Amina Nasri, Youssef Sidhom, Kacem Imen , Riadh Gouider
 Neurologie ur 12sp21, CHU de Razi, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épilepsie myoclonique juvénile (EMJ) est un syndrome épileptique fréquent appartenant au groupe des épilepsies généralisées idiopathiques (EGI).

Objectifs

Décrire les aspects épidémiologiques, démographiques et clinques de l’EMJ dans une population tunisienne.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective transversale au service de neurologie du CHU Razi basée sur l’étude des dossiers de patients classés EMJ sur la période de juin 2002 à décembre 2015. Nous avons inclus tous les patients suivis pour EMJ selon les critères de l’International League Against Epilepsy (ILAE) 2010. Nous avons précisé les données démographiques et cliniques.

Résultats

Nous avons colligé 110 patients ayant une EMJ. L’EMJ présentait 6,67 % des épilepsies et 22,72 % des épilepsies idiopathiques. L’âge moyen à la première consultation à notre service était de 27,36ans (6- 68), et un pic de fréquence entre 20 et 29 ans. Le sex-ratio était de 0,89. Au moment de l’étude, 15,45 % des patients étaient encore scolarisés, 28,2 % des patients étaient actifs alors que 41,81 % étaient inactifs dont 40,9 % au chômage.

Discussion

La prévalence est de 6,67 %, comparable à la littérature 5–10 %. La prévalence de l’EMJ parmi les EGI est estimée à 22,72 %, concordante avec les résultats de Numata et Genton. La prédominance féminine est généralement rapportée par les séries antérieures. Les difficultés d’intégration professionnelle, la stigmatisation sociale pourraient expliquer le taux de chômage élevé, largement supérieur à celui de la population générale tunisienne.

Conclusion

La prévalence de l’EMJ, le sex-ratio et le statut éducationnel et professionnel sont similaires dans notre population aux données des populations caucasiennes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épilepsie idiopathique, Épidémiologie, Épilepsie myoclonique juvénile


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S50 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épilepsie auto-immune chez l’enfant
  • Sinda Makhlouf, Hedia Klaa, Hanene Benrhouma, Nedia Ben Achour, Aida Rouissi, Ichraf Kraoua, Ilhem Turki
| Article suivant Article suivant
  • De la fleur au Mickey, un Charles Bonnet post-critique ?
  • Camille Bonnard, Florian Lamy, Charles Behr, Clotilde Boulay, Edouard Hirsch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.