Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’épilepsie réflexe au CHU Mohammed VI de Marrakech : profils épidémiologiques, cliniques, para cliniques, thérapeutique et évolutifs - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.039 
Hafida Elmouden , Najib Kissani
 Neurologie, CHU Mohammed VI Marrakech, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les épilepsies réflexes sont des syndromes épileptiques rares dont les crises sont déclenchées par une ou plusieurs stimulations spécifiques déterminées. Elles débutent souvent dans l’enfance.

Objectifs

Cette étude a comme objectif de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, électro-encéphalorgaphiques, thérapeutiques ainsi qu’évolutifs de nos patients suivis pour épilepsie réflexe.

Patients et méthodes

Étude rétrospective descriptive sur 15 ans (2001–2016) incluant tous les patients suivis pour épilepsie réflexe, colligés au service de neurologie, CHU Mohammed VI de Marrakech. Nous avons noté les données épidémiologiques, les antécédents des patients, les signes fonctionnels d’appel, le type et fréquence des crises ainsi que les facteurs déclenchant, les données de l’examen neurologique, de l’électroneuromyographie (EMG), le traitement ainsi que l’évolution des patients.

Résultats

L’étude a concerné 40 malades. Une prédominance masculine était évidente avec 70 % d’hommes. L’âge moyen était de 23 ans. Le type de crise était représenté principalement par des crises partielles simples à généralisation secondaire (65 %). Les crises ont été provoquées essentiellement par un stimulus somatosensoriel (27,5 %), des processus mentaux complexes (25 %). La monothérapie a été utilisée chez tous les cas. Un bon contrôle des crises a été objectivé chez 87,5 % des cas.

Discussion

Les épilepsies réflexes regroupent plusieurs formes d’épilepsies dont les caractéristiques communes sont les crises déclenchées par des stimuli sensoriels ainsi que par certains processus cognitifs. Elles constituent une entité rare et spécifique par les données cliniques, évolutifs et éléctroencéphalographiques qui leur sont propre.

Conclusion

La faible fréquence de l’épilepsie réflexe dans notre étude pourrait s’expliquer par la rareté de cette entité mais aussi par sa faible connaissance dans la pratique quotidienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Stimulus, Réflexe, Épilepsie


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S51 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les crises cycliques : mythe ou réalité ?
  • Maïté Lebrun, Laurent Vercueil, Hannah Doudoux
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de vie des patients épileptiques
  • Nouha Bouzidi, Najeh Smaoui, Hanen Haj Kacem, Olfa Hdiji, Mariem Dammak, Chokri Mhiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.