Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des neuropathies périphériques dysimmunitaires chroniques par échanges plasmatiques : étude rétrospective de 10 ans au CHU d’Angers - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.078 
Philippe Codron 1, , Maud Cousin 2, Jean-François Subra 2, Vivien Pautot 1, Franck Letournel 3, Christophe Verny 4, Julien Cassereau 1
1 Centre de référence des maladies neuromusculaires, CHU d’Angers, Angers, France 
2 Service de néphrologie hémodialyse, CHU d’Angers, Angers, France 
3 Laboratoire de neurobiologie et neuropathologie, CHU d’Angers, Angers, France 
4 Service de neurologie, CHU d’Angers, Angers, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les échanges plasmatiques (EP) peuvent être proposés comme traitement de certaines Neuropathies Périphériques Dysimmunitaires Chroniques (NPDC). Toutefois, plusieurs points concernant leur utilisation dans ces indications restent encore à préciser.

Objectifs

Nous avons mené une étude rétrospective de 10 ans au CHU d’Angers afin d’évaluer l’efficacité et la tolérance des échanges plasmatiques dans le traitement des NPDC.

Patients et méthodes

Les dossiers des patients traités par EP entre 2006 et 2016 au CHU d’Angers ont été étudiés, tous les patients traités pour une NPDC ont été inclus. Les données cliniques et les procédures d’échange ont été analysées. La réponse aux EP a été évaluée en définissant 2 catégories de patients « répondeurs » et « non répondeurs » en fonction de l’évolution clinique et de la décision de poursuivre ou non le traitement. Les scores cliniques de Hughes calculés avant et après initiation des échanges pour chaque patient ont également été comparés.

Résultats

Parmi les 206 patients traités par EP, 30 l’ont été pour une NPDC. Huit des 11 patients (73 %) traités pour une PIDC ont répondu aux EP, avec une amélioration significative du score Hughes (p=0,01). Quatre des 5 patients (80 %) atteints de neuropathie dysglobulinémique et 6 des 9 patients (67 %) atteints de neuropathie à anti-MAG ont répondu aux EP avec pour les seconds une tendance à l’amélioration du score Hughes (p=0,07). Aucun des 5 patients atteints d’un Lewis-Sumner ou d’un POEMS n’ont répondu aux EP.

Discussion

Les taux de réponse des patients traités pour une PIDC et une neuropathie dysglobulinémique sont similaires à ceux des essais cliniques ayant validé l’utilisation des EP dans ces deux indications. Les deux tiers des patients atteints de neuropathie à anti-MAG ont répondu traitement ; à notre connaissance aucune étude n’a à ce jour évalué l’efficacité des EP dans cette indication. Les EP semblent peu efficaces dans le Lewis-Sumner et le POEMS.

Conclusion

L’efficacité des EP observée chez les patients traités pour une neuropathie à anticorps anti-MAG semble prometteuse, des essais cliniques complémentaires sont nécessaires pour conforter ces premiers résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuropathies à anticorps anti-MAG, Neuropathie dysimmunitaire chronique, Echanges plasmatiques


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S67 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Electroneuromyogramme sous hypnose : résultats préliminaires (vidéo)
  • Sophie Gehin, Françoise Bouhour
| Article suivant Article suivant
  • Polyradiculopathie subaiguë : une cause carentielle ? À propos de 3 cas
  • Nicolas Defoor, Cécile Cauquil, Céline Labeyrie, David Adams, Guillemette Beaudonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.