Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SLA juvénile : aspects épidémiologiques, cliniques, para-cliniques et évolutifs. À propos d’une série marocaine - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.108 
Vicky Fotso 1, , Karen Obdonzo 1, Herman Azanmasso 2, Hicham El Otmani 1, Bouchra El Moutawakil 1, Rafai M. A. 1
1 Neurologie, CHU Ibn Rochd Casa, Casablanca, Maroc 
2 Service de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle, CHU Ibn Rochd Casa, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) survient en moyenne autour de 60ans pour la forme sporadique. La forme juvénile est rare, d’origine génétique plus fréquente et d’évolution plus lente.

Objectifs

Notre objectif est de mettre en exergue les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, électrophysiologiques et évolutives de cette entité très souvent occultée par la forme classique.

Patients et méthodes

Étude rétrospective des patients hospitalisés pour SLA retenue sur les critères d’Awaji 2006. Ont été inclus les patients ayant 45ans ou moins à savoir quarante-huit patients. Les patients ayant plus de 45ans ont été exclus.

Résultats

L’âge moyen de début était 36ans (18–45ans). Le sex ratio H/F de 3. Le début était spinal chez 39 patients (81,3 %). Les troubles de la déglutition étaient présents au moment du diagnostic chez 22 patients (45,8 %) ; 10 (20,8 %) avaient une gêne respiratoire. Neuf patients (18,75 %) ont bénéficié de la gastrostomie dans un délai moyen de 9,3 mois ; 7 (14,58 %) de la ventilation non invasive dans un délai de 13,7 mois. Nous notions 4 décès (8,33 %)

Discussion

La proportion de la SLA juvénile est diversement appréciée vu le Cut off qui varie entre 40 et 25ans ; chez nous elle est de 20 %. La grande hétérogénéité phénotypique entraîne un retard diagnostic. La forme de début est spinale chez 75 % des patients ; plus l’âge de début est jeune plus la survie est longue ce que corrobore notre série.

Conclusion

La SLA juvénile est une entité à part entière avec une grande hétérogénéité clinique. Une définition consensuelle serait nécessaire afin d’avoir une visibilité claire de ses différents aspects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Particularités, Juvénile, SLA


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S79 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude clinique et évolutive dans une population tunisienne
  • Imen Kacem, Youssef Sidhom, Amina Nasri, Amina Gargouri, Riadh Gouider
| Article suivant Article suivant
  • Le profil clinique et électro physiologique de la SLA au CHU Mohammed VI de Marrakech
  • Mustapha Chaqda, Nissrine Louhab, Najib Kissani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.