Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La radionécrose cérébrale - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.114 
Amine Raggabi 1, , Abida Nabil 2, Mohamed Amine Mnaili 3, Aziz Ahizoune 2, Youssouf Benmoh 1, Bourazza Ahmed 2
1 Neurologie, HMIMV, Rabat, Maroc 
2 Neurologie, hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Rabat, Maroc 
3 Neurologie, hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Aucun traitement n’est dénué de complications, et la radiothérapie comme traitement majeur du cancer n’échappe pas à cette règle. La radionécrose cérébrale en est l’illustration.

Objectifs

Notre travail se propose à travers une étude rétrospective et revue de la littérature, de dégager les différents aspects épidémiologiques, physiopathologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs de la radionécrose cérébrale.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective étalée sur 16 ans, entre 2000 et 2015, menée au service de neurologie de l’HMIMV de Rabat, portant sur 17 cas. Tous les patients étaient traités pour des cancers ORL prouvés histologiquement et traités par irradiation externe, secondairement compliqués d’une radionécrose cérébrale. Chez tous les patients ont été réalisés une IRM cérébrale parfois complété d’une spectro-IRM. Les cas de myélite post-radique ont été exclus.

Résultats

L’âge moyen était de 50ans. La dose totale moyenne était de 65Gy, 11 patients avaient reçu une chimiothérapie néo-adjuvante, avec contrôle du processus tumoral. Le délai moyen de début était de 28 mois, comprenant : syndromes cérébelleux, alterne, pyramidal, troubles cognitifs, HTIC. L’IRM cérébrale±spectro-IRM avait permis le diagnostic. Quinze patients étaient traités par oxygénothérapie hyperbare+corticothérapie, et 02cas par corticothérapie seule. Avec un recul moyen de 30 mois, l’évolution était bonne chez 10 patients, et stable chez 07 cas.

Discussion

Nos résultats concordaient avec la littérature tant sur les plans épidémiologiques (incidence et facteurs de risque), cliniques, et imagerie, la seule différence concerne la thérapeutique avec une meilleure réponse sous Bévacizumb que sous l’association oxygénothérapie hyperbare+corticothérapie.

Conclusion

Complication tardive, rare mais majeure de la radiothérapie, avec bénéfice des progrès des connaissances physiopathologiques et de nouveau traitement notamment le Bévacizumab.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radionécrose cérébrale, Bévacizumab, Oxygénothérapie hyperbare


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S82 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Plus que jamais ! L’importance du LCR pour le diagnostic de lymphome oculocérébral
  • Guido Ahle, Inès Harzallah, Magali Le Garff-Tavernier, Myrto Costopoulos, Remy Hurstel, Bernard Drénou, Agathe Debliquis
| Article suivant Article suivant
  • Suivi peri-opératoire et longitudinal de la mémoire de travail dans les gliomes de bas grade
  • Heloise Joly, Véronique Bourg, Denys Fontaine, Fabien Almairac, Lydiane Mondot, Christine Lebrun-Frénay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.