Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neuropathie périphérique chimio-induite : une série de 14 cas - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.139 
Manel Ben Hmidene , Anis Riahi, Bedoui Ines, Ahmed Abuhassen, Derbali Hajer, Zaouali Jamel, Mrissa Ridha
 Service de neurologie, hôpital militaire principal d’instruction de Tunis, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La neurotoxicité des traitements anticancéreux représente le deuxième facteur limitant de ces traitements après la toxicité hématologique. Les neuropathies périphériques constituent la majorité des atteintes neurologiques chimio-induites (NPCI).

Objectifs

L’objectif de ce travail est d’identifier les principales caractéristiques cliniques et électrophysiologiques des NPCI.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective menée dans le service de neurologie de l’hôpital militaire de Tunis entre janvier 2015 et décembre 2015. Les patients traités par chimiothérapie pour des néoplasies divers et adressés à l’unité de neurophysiologie pour des atteintes neurologiques périphériques ont été inclus. Tous les patients ont bénéficié d’un examen neurologique et d’une exploration par électroneuromyogramme (ENMG).

Résultats

Quatorze patients ont été inclus. L’âge moyen était de 56,6 ans. La durée moyenne de chimiothérapie lors d’apparition des symptômes était de 9,7 mois. Les douleurs neuropathiques étaient rapportées chez tous les patients, un seul avait en plus une lourdeur des membres inférieurs. L’ENMG a révélé une polyneuropathie (PN) axonale sensitive pure chez 9 patients, une PN sensitivo-motrice axonale chez 3 patients, une PN sensitive démyélinisante chez un patient et une mononeuropathie multiple chez un autre.

Discussion

L’atteinte au cours des NPCI porte sur les divers types de fibres sensitives, motrices et végétatives dont le mécanisme est encore indéterminé. La plupart des symptômes correspondent à un tableau clinique de polyneuropathie sensitive engendrant une perte de sensibilité et des paresthésies comme dans notre série. Le traitement de ces NPCI repose sur le traitement symptomatique des douleurs neuropathiques.

Conclusion

Le diagnostic précoce et le traitement des NPCI constituent un enjeu majeur afin de préserver la qualité de vie de ces patients à l’issue du traitement du cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éléctrophysiologie, Chimiothérapie, Neuropathie périphérique


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S92 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Corrélations électrocliniques au cours du syndrome du canal carpien
  • Leila Triki, Hela Zouari, Kammoun Rim, Ines Kammoun, Kaouthar Masmoudi
| Article suivant Article suivant
  • Profils électroneuromyographiques des syndromes de Guillain Barré au cours de l’épidémie de ZIKV en Martinique
  • Kossivi Apetse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.