Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Devenir des patients nonagénaires traités par rt-pa pour un infarctus cérébral - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.145 
Mickael Zedet 1, , Réza Behrouz 2, Charlotte Cordonnier 1, Mario Di Napoli 3

au nom du groupe de travail

1 Neurologie, CHRU de Lille, Lille, France 
2 Département de neurologie, université de Texas, health science center, San Antonio, États-Unis 
3 Service de neurologie, hôpital général San Camillo de Lellis, Rieti, Italie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Face aux progrès de la médecine, les professionnels de santé rencontrent une population de plus en plus vieillissante, notamment pour la prise en charge des infarctus cérébraux par thrombolyse (rt-pa).

Objectifs

Comparer l’efficacité de la thrombolyse pour un infarctus cérébral, chez les patients ≥90 ans, sans comorbidités sévères, avec NIHSS ≥4 et score de Rankin modifié ≤2 antérieurement.

Patients et méthodes

Cohorte observationnelle multicentrique internationale étudiant l’efficacité du rt-pa chez les nonagénaires thrombolysés versus les nonagénaires non thrombolysés. Critères de jugement : pronostic fonctionnel (score de Rankin modifié) à 3 mois et le taux de transformation hémorragique symptomatique (sTH).

Résultats

Nous avons inclus 122 patients (âge médian 93,0, 76,2 % de femmes) ayant reçu du rt-pa et 105 patients (âge médian 92,4, 72,4 % de femmes) n’ayant pas recu de rt-pa. Les patients thrombolysés avaient un meilleur pronostic fonctionnel (ORadj 0,61, IC95 % 0,39–0,96). Le taux de sTH était de 4,9 % dans le groupe rt-pa et 3,8 % dans le groupe non thrombolysé (p=0,594) et la mortalité intrahospitalière était de 27 % et 19 % (p=0,155).

Discussion

Les patients nonagénaires traités par rt-pa présentent à 3 mois un meilleur pronostic fonctionnel que les patients non thrombolysés. Par ailleurs, il n’y a pas plus de complication hémorragique intracérébrale.

Conclusion

L’âge du patient ne doit donc pas, à lui seul, faire récuser une thrombolyse par rt-pa.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombolyse, Accident vasculaire cérébral, Sujet âgé


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S94 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de l’imagerie en coupe dans la prise en charge précoce des accidents vasculaires cérébraux
  • Iyed Bouteraa, Badii Hmida, Ahmed Zrig, Nizar Daoussi, Walid Mnari, Mahbouba Frih-Ayed, Mondher Golli
| Article suivant Article suivant
  • Accidents vasculaires cérébraux du tronc cérébral au CHU Campus de Lomé
  • Agnon Ayelola Koffi Balogou, Josué Euberma Diatewa, Agbotsou Igneza, Talabewui-Bodjona Abidé, Akpedje Codjia Vinyo, Assogba Komi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.