Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Brown-Séquard révélant un infarctus médullaire secondaire à une dissection vertébrale - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.156 
Graziella Hoguin 1, , Léna Le Verger 1, Clarisse Scherer-Gagou 1, Sophie Godard 1, Aldéric Lecluse 1, Matthieu Labriffe 2, Christophe Verny 1
1 Neurologie, CHU de Angers, Angers, France 
2 Radiologie, CHU de Angers, Angers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Nous rapportons le cas d’une patiente de 33 ans présentant une dissection de l’artère vertébrale gauche compliquée d’infarctus médullaire et d’infarctus cérébraux de territoire vertébro-basilaire, présentant cliniquement un syndrome de Brown-Séquard.

Observation

Une patiente de 33 ans se présenta aux urgences, 18jours après un accouchement par césarienne compliquée d’une hémorragie vésicale, avec une monoparésie du membre inférieur gauche installée progressivement en 1 heure environ. L’examen clinique retrouvait un syndrome de Brown-Séquard incomplet avec un déficit moteur du membre inférieur gauche, une hypoesthésie thermoalgique du membre inférieur droit et un niveau sensitif T4 à droite et T10 à gauche. Elle décrivait depuis 5jours, des cervicalgies gauches ainsi que des douleurs neuropathiques intermittentes des membres supérieurs, et depuis son accouchement, quelques sensations vertigineuses très brèves, positionnelles. L’IRM médullaire initiale (séquences T1 spin écho sans et avec injection de Gadolinium et T2 spin écho) était normale. L’IRM cérébrale révéla de multiples infarctus d’âges différents dans le territoire vertébro-basilaire. Le scanner des troncs supra-aortiques montra alors une dissection vertébrale gauche. Une deuxième IRM médullaire, avec séquence de Diffusion, réalisée 48heures après la première, confirma l’infarctus médullaire en C7-T1 dans le territoire de l’artère spinale antérieure. L’évolution clinique fut favorable.

Discussion

L’infarctus médullaire est une complication rare des dissections vertébrales. Dans leur revue de la littérature, Hsu et al. rapportent seulement 17 cas d’infarctus médullaires secondaires à une dissection vertébrale. Un syndrome de Brown-Séquard est retrouvé dans cette revue dans 53 % des cas.

Conclusion

L’association cervicalgies et syndrome de Brown-Séquard doit faire évoquer la survenue d’un infarctus médullaire sur dissection vertébrale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Brown-Séquard, Infarctus médullaire, Dissection vertébrale


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S98-S99 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dégénérescence wallerienne au niveau des pédoncules cérébelleux moyens après un AVC pontique
  • Mohamed Chbicheb, Geneviève Fourcade, Hafida Touzani, Diana Ratiu, Cristina Simian
| Article suivant Article suivant
  • Crise partielle mimant un AIT, au décours d’une injection intra thécale de produit de contraste
  • Clément Vialatte De Pémille, Bénédicte Sensenbrenner, Olivier Chassin, Pascal Masnou, Christian Denier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.