Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spondylodiscite infectieuse causée par Yersinia pseudotuberculosis - 15/03/17

Doi : 10.1016/j.rhum.2017.01.001 
Toshinobu Ishihara, Masashi Miyazaki , Toyomi Yoshiiwa, Naoki Notani, Hiroshi Tsumura
 Service de chirurgie orthopédique, faculté de médecine, université Oita, 1-1 Idaigaoka, Hasama-Machi, Yufu-Shi, Oita 879-5593, Japon 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La spondylodiscite microbienne causée par Yersinia pseudotuberculosis est extrêmement rare. Nous rapportons ici pour la première fois une spondylodiscite due à Y. pseudotuberculosis. Un homme âgé de 65 ans s’est présenté avec des douleurs lombaires accompagnées de fièvre. Il avait précédemment été traité par adalimumab pour un psoriasis vulgaris. Le patient rapportait avoir consommé quotidiennement de l’eau de puits. L’examen clinique n’a retrouvé aucun déficit neurologique des membres inférieurs. Le bilan biologique a mis en évidence des réactions inflammatoires élevées. L’IRM a détecté des modifications diffuses de l’intensité du signal au niveau des vertèbres T10 et L3 et la présence de multiples lésions nodulaires de localisation thoracique, lombaire et sacro-iliaque. Nous avons effectué une biopsie ouverte qui a permis de détecter la présence de Y. pseudotuberculosis dans les lésions vertébrales T10 et L3 après mise en culture. Y. pseudotuberculosis est sensible à la majorité des antibiotiques. La normalisation des paramètres biologiques et la récupération complète du patient sans aucun déficit neurologique ont été obtenues après l’instauration de l’antibiothérapie. Il s’agit à notre connaissance du premier cas de spondylodiscite due à Y. pseudotuberculosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Yersinia pseudotuberculosis, Ostéomyélite vertébrale pyogénique, IRM


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 2

P. 172-174 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Premiers cas de chondrocalcinose induite par l’acide zolédronique
  • Guillaume Couture, Faustine Delzor, Haleh Bagheri, Joëlle Micallef, Adeline Ruyssen-Witrand, Michel Laroche
| Article suivant Article suivant
  • « Sacroplastie » percutanée pour fracture du sacrum par insuffisance osseuse
  • Frédéric Lioté, Jean-Denis Laredo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.