Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anatomie de la langue - 20/03/17

[22-001-B-13]  - Doi : 10.1016/S2352-3999(17)50921-8 
G. Touré, Praticien hospitalier, chirurgien des Hôpitaux, chef de service, MD-PhD, Fellow of the European Board of Oral, Maxillofacial Surgery [FEBOMS]
 Service de chirurgie maxillofaciale, Centre hospitalier intercommunal, 40, allée de la Source, 94190 Villeneuve-Saint-Georges cedex, France 

Résumé

La langue est un organe musculomembraneux qui occupe la paroi inférieure de la cavité orale par sa portion horizontale. Elle se prolonge par une partie verticale au niveau de la cavité pharyngée. Les différents muscles constitutifs sont intriqués pour former une masse musculaire mobile intervenant dans la succion, la préhension des aliments, la mastication et le premier temps de la déglutition. C'est aussi l'organe du tact et du goût. Elle est recouverte par une muqueuse richement innervée, avec une sensibilité épicritique et sensorielle. Cette muqueuse est d'origine ectodermique en avant du sillon terminal, et en arrière de celui-ci d'origine endodermique. Les muscles de la langue, d'origine somitique, migrent de la région occipitale et sont innervés par le nerf hypoglosse. Quatre autres paires de nerfs crâniens correspondant aux différents arcs branchiaux d'origine de la langue interviennent. Ce sont les paires de nerfs crâniens suivants : nerf trijumeau, nerf facial, nerf glossopharyngien, nerf vague. La langue comprend des muscles intrinsèques formés par un muscle impair, le muscle longitudinal supérieur, le muscle vertical, le muscle longitudinal inférieur et le muscle transverse. Les muscles extrinsèques sont constitués par les muscles génioglosse, hyoglosse, styloglosse, palatoglosse, amygdaloglosse, pharyngoglosse. La vascularisation est assurée essentiellement par l'artère linguale qui donne l'artère dorsale de la langue et l'artère profonde de la langue, accessoirement des branches provenant de l'artère palatine ascendante et de l'artère pharyngienne ascendante. L'innervation riche et multiple est expliquée par l'embryologie. Le nerf hypoglosse est moteur pour tous les muscles de la langue sauf pour le muscle palatoglosse. L'innervation sensitive et sensorielle (gustative) est assurée par les autres nerfs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Anatomie de la langue, Innervation de la langue, Muscles intrinsèques et extrinsèques de la langue, Artère linguale


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Anatomie chirurgicale de la loge submandibulaire
  • G. Malka, O. Trost, A. Danino, P. Trouilloud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.