Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Opportunités et contributions des formations à distance via Internet : exemple des programmes e-diabète et m-diabète en Afrique - 25/03/17

Doi : 10.1016/S1957-2557(17)30037-8 
L. Kleinebreil 1, , E. Bouenizabila 2, B. Varenne 3, B.-H. Eskandar 4, M. Ndour Mbaye 5, S.-N. Diop 6, A. Sarr 5, M. Cissé 6, B.-O. Gueye 7, F. Diop Blondin 8
1 Université numérique francophone mondiale (UNFM), Paris, France 
2 Service des maladies métaboliques et endocriniennes, CHU de Brazzaville, Congo 
3 Organisation mondiale de la santé (OMS), bureau régional Afrique, Brazzaville, Congo 
4 Union Internationale des télécommunications (UIT), Genève, Suisse 
5 Centre du diabète Mark Sankalé, Centre hospitalier Abass Ndao, Dakar, Sénégal 
6 Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, Dakar, Sénégal 
7 Association sénégalaise de soutien et d’aide aux diabétiques (ASSAD), Sénégal 
8 Consultante mSanté, Sénégal 

*Correspondance: Université numérique francophone mondiale (UNFM), 14, rue du Val d’Osne, 94450, Saint-Maurice FranceUniversité numérique francophone mondiale (UNFM)14, rue du Val d’OsneSaint-Maurice94450France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En Afrique, face à la progression exponentielle des maladies non-transmissibles et du diabète en particulier, les besoins de formation des personnels de santé sont immenses, tout comme les besoins éducatifs des patients et des populations à risque, sans oublier la population générale qui est tout autant concernée. Internet est-il une partie de la solution ? Certains pays, le Sénégal en particulier, tentent de répondre à cette question. En effet, si les premières réponses à cette interrogation, basées sur plusieurs années de formation des professionnels et d’interaction avec les populations, sont encourageantes, elles doivent être confirmées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In Africa, facing the exponential progression of non-communicable diseases, and diabetes in particular, the training needs of health workers are immense, as are the educational needs of patients, populations at risk, and of the general population. Is Internet a part of the solution? If the first answers to this question, based on several years of training of professionals and interaction with the populations are encouraging, the benefit still needs to be confirmed. Some countries, Senegal in particular, try to answer these questions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Afrique, diabète, formation à distance, Internet, Be He@lthy, Be Mobile, e-diabete, m-diabete

Key-words : Africa, diabetes, Internet - e-learning, Be He@lthy, Be Mobile, e-diabete, m-diabetes


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 11 - N° 2

P. 163-167 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contrôle glycémique durant l’exercice pour patients diabétiques de type 1 traités par pompe à insuline : stratégies actuelles et aperçu de l’impact des nouvelles technologies
  • A. Roy-Fleming, C. Lehoux-Dubois, V. Messier, R. Rabasa-Lhoret, N. Taleb
| Article suivant Article suivant
  • L’électrostimulation musculaire : une alternative à l’activité physique conventionnelle pour les patients atteints de diabète de type 2 ?
  • M. Joubert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.