Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contamination intra-oculaire au cours de la chirurgie de la cataracte selon la technique et l'implant utilisés - 08/03/08

Doi : JFO-07-1999-22-2-0181-5512-101019-ART84 

J. Feys [1],

J.-P. Emond [2],

D. Meziane [1],

A. Salvanet-Bouccara [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Intraocular contamination during cataract surgery according to surgical technique and type of implant

Purpose

To determine wether the cataract extraction method and intraocular lens material affect bacterial contamination of the eye during surgery.

Methods

This retrospective study evaluated microbial contamination of the anterior chamber fluid in three group of patients.

Group 1: extracapsular extraction and PMMA lens (354 cases).

Group 2: phacoemulsification and PMMA lens (474 cases).

Group 3: phacoemulsification and silicone lens with PMMA haptic (264 cases).

Results

Microbial contamination rate was in group 1: 5,65 %, in group 2: 4,75 %, and in group 3: 4,54 %. The difference was not statistically significant (χ ² : 0,321). All contaminants were Gram positive.

Conclusion

Bacterial contamination rate of the anterior chamber is similar during extracapsular extraction and phacoemulsification, and is not modified when using PMMA or silicone lens.

Abstract

Contamination intra-oculaire au cours de la chirurgie de la cataracte selon la technique et l'implant utilisés

Introduction

Nous avons tenté de vérifier l'assertion selon laquelle la phacoémulsification diminuerait la contamination microbienne de la chambre antérieure et nous avons comparé cette contamination selon les implants posés, PMMA ou silicone.

Matériel

La contamination a été appréciée, par la mise en culture du liquide prélevé en chambre antérieure en fin d'intervention. Trois groupes de patients ont été étudiés. :

  • Groupe 1 : extraction extracapsulaire et implant en PMMA (354 patients).
  • Groupe 2 : phacoémulsification et implant en PMMA (474 patients).
  • Groupe 3 : phacoémulsification et implant en silicone (264 patients).

Résultats

Le taux de contamination microbienne était pour le groupe 1 de 5,65 % (20 positifs), pour le groupe 2 de 4,75 % (23 positifs), et pour le groupe 3 de 4,54 % (12 positifs). Tous les contaminants étaient des bactéries à Gram positif.

Discussion

Si la contamination apparaît plus faible en phacoémulsification qu'en extracapsulaire, la différence n'est pas significative (χ ² : 0,321). Cette faible différence peut s'expliquer par l'amélioration des mesures d'aseptie et d'antiseptie dans les groupes 2 et 3, qui sont plus récents. Par ailleurs nous n'avons pas retrouvé de différence de contamination selon que l'implant était en PMMA ou en silicone à anses en PMMA.

Conclusion

Le passage de l'extraction extracapsulaire manuelle à la phacoémulsification et l'utilisation d'implants en PMMA ou en silicone ne nous paraît pas modifier le taux de contamination per-opératoire au cours de la chirurgie de la cataracte.


Mots clés : Contamination bactérienne. , extraction extra-capsulaire. , implants intra-oculaires. , polyméthylméthacrylate. , silicone.

Keywords: Anterior chamber contamination. , extracapsular extraction. , phacoemulsification. , polymethylmethacrylate. , silicone. , intraocular lens.


Plan



© 1999 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 2

P. 213 - juillet 1999 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prédictibilité du calcul de la puissance de l'implant dans le traitement de la cataracte chez l'enfant
| Article suivant Article suivant
  • Collyre thiotépa pour prévenir les récidivesdes ptérygions.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.