Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Toxoplasmose oculaire acquise (panuvéite) après transplantation hépatique - 08/03/08

Doi : JFO-05-2000-23-4-0181-5512-101019-ART86 

C. Chiquet [1],

J. Fleury [1],

M. Blanc-Jouvan [2],

M. Wallon [3],

A. Boibieux [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Ocular acquired toxoplasmosis after liver transplantation

We present one case of acquired Toxoplasma gondii retinochoroiditis after livrer transplantation. Three weeks after receiving liver transplant from a seropositive donor for Toxoplasma gondii , the fundus examination showed a vitreal haze and an edematous retinal lesion with retinal hemorrhages. Routine screening tests for uveitis were performed. The serum toxoplasmosis titers revealed a seroconversion for toxoplasmosis (pre-transplantation tests were negative). The PCR assay on aqueous humor resulted in an amplified product identical to toxoplasmosis. This immunocompromised patient likely received an infected hepatic transplant. The patient's ocular inflammation cleared on 1-month pyrimethamine-sulfadiazine medication. Four months later, the patient developed a retinal detachment with massive proliferative vitreoretinopathy.

Abstract

Toxoplasmose oculaire acquise (panuvéite) après transplantation hépatique

Nous rapportons le cas d'une patiente ayant présenté une choriorétinite toxoplasmique acquise trois semaines après une transplantation hépatique. Le fond d'oeil objectivait un tyndall vitréen et des lésions blanchâtres rétiniennes avec hémorragies intrarétiniennes. Le bilan étiologique de cette uvéite postérieure comprenait les sérologies pour les virus HSV, VZV, EBV, CMV, le candida, le toxoplasme et une ponction de chambre antérieure. Ce bilan a montré une séroconversion pour Toxoplasma gondii chez cette patiente séronégative avant la transplantation, et la présence d'ADN toxoplasmique dans l'humeur aqueuse. La contamination du greffon hépatique est probablement la cause de cette toxoplasmose oculaire acquise. L'amélioration clinique est survenue un mois après le début du traitement par l'association pyriméthamine-sulfadiazine. Cependant, quatre mois plus tard, la patiente a présenté un décollement de rétine avec prolifération vitréo-rétinienne massive, en dehors de toute ressource chirurgicale.


Mots clés : Toxoplasmose oculaire. , toxoplasmose acquise. , transplantation hépatique. , amplification génique.

Keywords: Ocular toxoplasmosis. , acquired toxoplasmosis. , liver transplantation. , polymerase chain reaction.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 4

P. 375 - mai 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le xeroderma pigmentosum et ses manifestations oculaires
| Article suivant Article suivant
  • La douleur en ophtalmologie : vers une meilleure prise en compte
  • G. Brasseur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.