Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'énucléation avec éviscération sur table est-elle une bonne technique ? - 08/03/08

Doi : JFO-10-2001-24-8-0181-5512-101019-ART5 

M. H. Duong [1],

P. Barraco [1],

D. Schapiro [1],

H. Ben Ayed [1],

S. Morax [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Énucléation avec éviscération sur table est-elle une bonne technique ?

Introduction : Le but de notre étude est d'évaluer la technique chirurgicale d'énucléation suivie d'une éviscération sur table et mise en place d'une bille en hydroxyapatite habillée par la propre sclère du malade.

Matériels et méthodes : Étude rétrospective monocentrique. Ont été inclus dans l'étude, cinquante cas consécutifs de patients ayant été opérés par cette technique entre avril 1993 et novembre 1999. La technique chirurgicale employée était celle d'une énucléation suivie d'une éviscération sur table, et habillage d'un implant en hydroxyapatite par la propre sclère du malade. Les critères d'analyse ont été, la survenue d'une désunion conjonctivale, la taille de l'implant orbitaire posé, la présence de sécrétions, la survenue d'une ophtalmie sympathique, et les résultats cosmétiques.

Résultats : Après un suivi moyen de 13,3 mois, peu de complications ont été rencontrées : 4 cas (8 %) de kyste d'inclusion, 3 cas (6 %) de sécrétions importantes.

Les implants posés avaient un diamètre de 18 mm, 20 mm et 22 mm dans respectivement, 48 %, 48 % et 4 % des cas.

La mobilité de la prothèse était satisfaisante dans 33 cas (78,6 %), moyenne dans 8 cas (19 %), et mauvaise dans 1 cas (2,4 %).

La tolérance de la prothèse était bonne, moyenne et mauvaise dans respectivement, 86 %, 10 %, et 4 % des cas.

Conclusion : La technique chirurgicale d'énucléation avec éviscération sur table, et utilisation de la sclère autologue est de réalisation simple. Elle permet de poser des implants orbitaires de grande taille et d'obtenir des résultats cosmétiques satisfaisants, sans complication majeure, chez des patients présentant un oeil non fonctionnel en phtise.

Abstract

Enucleation with “on-the-table” evisceration

Purpose : To evaluate the surgical technique of enucleation followed by an «on-the-table evisceration» and placement of a hydroxyapatite orbital implant wrapped by the patient's own sclera for the treatment of blind phthisic painful eyes.

Patients and methods: In this single-center retrospective study, 50 consecutive patients undergoing an operation using the same surgical technique, between April 1993 and November 1999, were studied. Patients underwent enucleation, then the eyeball was eviscerated «on the table». The patient's own cleaned sclera was used to wrap a hydroxyapatite orbital implant, the posterior pole of the sclera was placed at the anterior pole of the implant. Conjunctival breakdown, sphere size, conjunctival discharge, the first signs of sympathetic ophthalmia motility, and cosmetic results were analysed.

Results: After an average follow-up of 13.3 months few complications were encountered: 4 cases (8%) of inclusion cyst and 3 cases (6%) of discharge. The implant placed had a diameter of 18mm, 20mm, 22mm in, respectively, 48%, 48%, and 4% of the eyes.

The prosthesis motility was good, medium, and poor in, respectively, 33 (78.6%) cases, 8 (19%) cases, and 1 (2.4%) case. The prosthesis tolerance was good, medium, and poor in respectively 86%, 10%, and 4% of the cases.

Conclusion: The surgical technique of enucleation followed by an « on-the-table » evisceration and autologous sclera wrapping a hydroxyapatite implant is an easy procedure.

It allows, on phthisic eyeballs, the placement of a large orbital implant for good cosmesis results, without major complications.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 8

P. 836-841 - octobre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte optique dans la sclérose en plaques
| Article suivant Article suivant
  • L'intérêt de l'IRM dans le traitement de la myopathie de l'orbitopathie dysthyroïdienne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.