Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Occlusion vasculaire rétinienne et syndrome primaire des antiphospholipides - 08/03/08

Doi : JFO-11-2001-24-9-0181-5512-101019-ART8 

I. Vielpeau [1],

C. Le Hello [2],

A. Legris [1],

E. Salsou [1],

P.-J. Lecoq [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Occlusion vasculaire rétinienne et syndrome primaire des antiphospholipides

Introduction : Le syndrome des antiphospholipides est caractérisé par l'association d'anticorps antiphospholipides et de phénomènes thrombotiques artériels et/ou veineux. L'atteinte vasculaire oculaire est décrite dans la littérature et peut être révélatrice du syndrome. Son diagnostic est d'autant plus important que le pronostic oculaire et même vital de ces patients souvent jeunes peut être engagé. Sont présentées 2 observations illustrant ceci.

Malades étudiés : Deux patientes âgées de 22 et 32 ans ont consulté en raison d'une baisse d'acuité visuelle brutale unilatérale. L'examen du fond d'oeil et l'angiographie à la fluorescéine ont révélé dans les deux cas une occlusion vasculaire rétinienne sévère. Pour l'une des patientes, le syndrome des antiphospholipides a été mis en évidence lors du bilan étiologique. Pour la seconde, le syndrome des antiphospholipides associé à une mutation à l'état hétérozygote du facteur V Leiden étaient connus. Dans les deux cas, l'évolution a été défavorable avec perte de la fonction visuelle.

Discussion : Une occlusion d'artère ou de veine centrale de la rétine fait chercher en premier lieu une athérosclérose. D'autres étiologies sont à envisager chez le sujet jeune, notamment les thrombophilies et principalement le syndrome des antiphospholipides. Selon les études, ce syndrome a été détecté chez 5 à 33 % des patients présentant une occlusion d'artère ou de veine centrale de la rétine. Il est indispensable de chercher en parallèle une autre thrombophilie associée pouvant augmenter le risque de récidive thrombotique

Conclusion : Devant un tableau d'occlusions vasculaires rétiniennes multiples et sévères du sujet jeune, il est nécessaire de chercher un syndrome des antiphospholipides même s'il existe des facteurs de risques vasculaires. Son diagnostic est important car le traitement va dans certains cas impliquer une anticoagulation ou une antiagrégation parfois au long cours réduisant significativement le risque de nouveaux épisodes thrombotiques.

Abstract

Retinal vascular occlusion and primary antiphospholipid antibody syndrome. 2 case reports

Introduction: The antiphospholipid syndrome is characterized by the association of antiphospholipid antibodies and occlusive vascular events. The ocular vascular damage is described in the literature and may reveal the syndrome. It's diagnosis is important because this disease, which generally affects young people, may endanger ocular and vital prognosis. Two cases are reported.

Patients: Two young people aged 22 and 32 presented with a sudden unilateral loss of vision. In both cases, fundus examination and fluorescein angiography revealed a severe retinal vascular occlusion. For one patient, an antiphospholipid syndrome was discovered during etiological check-up. For the second one, it was associated with a heterozygot state mutation of Leiden V factor. In both cases the visual function of the affected eye was lost.

Discussion: In most cases central artery or vein occlusion means atherosclerosis. However, other etiologies must be studied in young patients. According to several studies: antiphospholipid syndrome has been detected in 5% to 33% of the patients showing a major vascular retinal obstruction. The association of thrombophilia must be considered because it increases the risk of thrombotic recurrence.

Conclusion: The antiphospholipid syndrome must be studied in cases of numerous and severe retinal vascular obstruction occurring in young patients, even if vascular risks exist. This diagnosis is important because it may imply a long-lasting anticoagulative or an antiaggregative treatment to significantly reduce the risk of recurrent thrombotic events.


Mots clés : Occlusion vasculaire rétinienne , syndrome primaire des antiphospholipides

Keywords: Retinal vascular occlusion , primary antiphospholipid antibody syndrome


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 9

P. 955-960 - novembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Protonthérapie des néovaisseaux occultes dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge
  • C. Zu, J.-P. Caujolle, P. Chauvel, J. Darmon, N. Iborra-Brassart, P. Gastaud
| Article suivant Article suivant
  • Une observation familiale d'ophtalmoplégie externe chronique progressive liée à une mitochondriopathie
  • M. Patte, H. Dalens, P. Sole, M. Sole, P. Clavelou, O. Boespflug-Tangy, A.-M. Beaufrère, F. Bacin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.