Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypertonie oculaire dans l'orbitopathie dysthyroïdienne: considérations physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques - 08/03/08

Doi : JFO-01-2002-25-1-0181-5513-101019-ART3 

H. Ben Ayed [1],

M. Hamedani [1],

C. Bok [1],

P. Barraco [1],

A. Oubaaz [1],

S. Morax [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Hypertonie oculaire dans l'orbitopathie dysthyroïdienne: considérations physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques. À propos de trois cas signicatifs

But: Déterminer les mécanismes physiopathologiques de l'hypertonie oculaire dans l'orbitopathie dysthyroïdienne et proposer une conduite thérapeutique pratique.

Matériel: Étude rétrospective des données cliniques, paracliniques de l'évolution et du traitement de trois cas d'hypertonie oculaire associée à une orbitopathie dysthyroïdienne.

Résultats: Trois principaux mécanismes physiopathologiques de l'hypertonie oculaire sont évoqués dans ces trois cas cliniques: gêne au retour veineux orbitaire, indentation musculaire et hypertonie cortico-induite. Les atteintes campimétriques ne sont pas spécifiques du glaucome dans les deux premiers cas. Les déficits du champ visuel dans le troisième cas pouvaient faire évoquer le diagnostic de glaucome associé. Ces altérations étaient réversibles après traitement dans les trois cas.

Le traitement de l'hypertonie passe par celui de l'orbitopathie dysthyroïdienne à savoir corticothérapie, radiothérapie externe, décompression orbitaire et chirurgie oculomotrice selon les cas.

Conclusion: l'hypertonie oculaire au cours d'une orbitopathie dysthyroïdienne est à distinguer du glaucome par ses mécanismes physiopathologiques, son évolution clinique et campimétrique, et son traitement. La bonne gestion de cette hypertonie est directement liée à celle de l'orbitopathie.

Abstract

Intraocular high pressure in thyroid-associated orbitopathy: physiopathological mechanisms, diagnosis, and management. Three case reports

Purpose: To determine the mechanisms and treatment of ocular hypertension in patients with thyroid-associated orbitopathy and to differenciate it from glaucomatous damage.

Design: Three case reports.

Methods: Retrospective review of clinical findings, course, and treatment of the three patients.

Results: Elevated intraocular pressure in thyroid-associated orbitopathy observed in the three cases may involve different physiopathological abnormalities such as disturbances of venous circulation, compression by infiltrative muscles, and long corticosteroid use. In the first two cases, defects demonstrated in the perimetry are in consistent with glaucomatous damage. In the third case, visual field abnormalities may be compatible with a glaucomatous disease, but all defects resolved after therapy.

Treatement was of the greatest difficulty for the three cases, associating antiglaucomatous medication, steroids, orbital radiotherapy, orbital decompression and extraocular muscle surgery. Intraocular pressure was controlled in all cases.

Conclusions: Elevated intraocular pressure in thyroid-associated orbitopathy is distinguished from glaucomatous disease by its physiopathological mechanisms, clinical course, visual field defects, and treatment. The management of this hypertension is closely related to the treatment of dysthyroid orbitopathy.


Mots clés : Orbitopathie dysthyroïdienne , hypertonie , glaucome , décompression orbitaire , radiothérapie , corticothérapie

Keywords: Thyroid-associated orbitopathy , orbital decompression , ocular hypertension , glaucoma , corticosteroids , radiotherapy


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 1

P. 15-22 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspect en microscopie confocale des modifications morphologiques cornéennes induites par le LASIK
  • O. Auzerie, P.-J. Pisella, Y. Bokobza, C. Baudouin
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance des immunoglobulines intraveineuses dans le traitement de la rétinochoroïdopathie de type Birdshot
  • N. Cassoux, L. Goichot-Bonnat, M. Karmochkine, F. Georges, N. Kullmann, P. LeHoang, M. Kazatchkine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.