Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison de la photo-kératectomie réfractive et du LASIK pour le traitement des myopies faibles - 08/03/08

Doi : JFO-01-2002-25-1-0181-5513-101019-ART5 

M. Montard [1],

F. Queguiner [1],

N. Salamé [1],

J.-M. Perone [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Comparaison de la photo-kératectomie réfractive et du LASIK pour le traitement des myopies faibles : étude statistique des résultats réfractifs et optiques

Population, matériel et méthodes : Nous présentons une étude sur les résultats réfractifs et optiques obtenus et les complications observées après PKR et LASIK pour la correction de myopies inférieures à 6D, sans astigmatisme. Cette étude est rétrospective et concerne 729 yeux. Tous les patients ont été opérés par le même chirurgien, et avec le même laser excimer (un Technolas Keracor 117C). L'équivalent sphérique pré-opératoire des patients est compris entre – 0,5 et – 6D, et le cylindre pré-opératoire est toujours inférieur à – 0,5D. Les patients ont été séparés en deux groupes (groupes A et B), en fonction du traitement qu'ils ont reçu. Trois contrôles post-opératoires ont été retenus (le premier entre 3 et 7 jours, le second entre 1 et 3 mois, le troisième entre 10 et 14 mois).

Résultats réfractifs : L'analyse statistique n'a mis aucune différence significative entre les résultats obtenus avec chacune de ces deux techniques chirurgicales.

Complications : L'incidence des complications est proche pour les deux méthodes, mais les complications observées après LASIK (notamment les complications per-opératoires) sont plus variées et potentiellement plus graves.

Discussion : Les deux techniques sont donc équivalentes en terme de résultats réfractifs, dans cette indication. Mais les complications observées après LASIK sont potentiellement plus graves, ce dernier constituant une véritable procédure chirurgicale.

Conclusion : Les résultats réfractifs obtenus pour le traitement des myopies faibles sont comparables pour le LASIK et la PKR. L'utilisation de l'une ou l'autre des deux techniques semble fonction, à l'heure actuelle, des habitudes et de la préférence du chirurgien.

Abstract

Comparison of PKR and LASIK for the treatment of low myopia: statistic study of refractive and optic results

Patients and methods: We present a study which compares the refractive and optical results obtained after PKR and LASIK for the correction of low myopia without astigmatism. This retrospective study involved 729 patients. All operations performed by the same surgeon, and with the same excimer laser (a Technolas Keracor 117 C). Before operation, all patients had a spherical equivalent between –0.5 and –6.0 D and a cylinder less than –0.5 D. Two groups were formed according to the treatment used. Three postoperative examinations were done (the first between 3 and 7 days, the second between 1 and 3 months, and the third between 10 and 14 months).

Refractive results: Our statisticaly study found no difference in the results obtained with the two techniques.

Complications: The incidence of complications was similar for the two procedures, but those observed after LASIK are generally more serious.

Discussion: In this indication, the efficacy of PKR and LASIK is similar.

Conclusion: PKR and LASIK are safe and efficacy for the treatment of low myopia. For these patients, the use of PKR of LASIK currently depends on the habit and preference of the surgeon.


Mots clés : PKR , LASIK , myopie faible , résultats réfractifs , étude statistique , complications

Keywords: PKR , LASIK , low myopia , refractive results , statistical study , complications


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 1

P. 31-38 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et tolérance des immunoglobulines intraveineuses dans le traitement de la rétinochoroïdopathie de type Birdshot
  • N. Cassoux, L. Goichot-Bonnat, M. Karmochkine, F. Georges, N. Kullmann, P. LeHoang, M. Kazatchkine
| Article suivant Article suivant
  • Hypertonie oculaire et glaucome primitif à angle ouvert dans un hôpital du Burkina Faso
  • A. Daboue, N.D. Meda, A. Ahnoux-Zabsonre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.