Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dacryocystorhinostomie endonasale de première intention - 08/03/08

Doi : JFO-02-2002-25-2-0181-5512-101019-ART4 

J.-M. Piaton [1],

P. Keller [1],

S. Limon [1],

S. Quenot [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Dacryocystorhinostomie endonasale de première intention

But de l'étude : Étudier l'efficacité des dacryocystorhinostomies endonasales (DCR ENL) de première intention ; étudier l'utilité du laser diode dans cette indication comparé au bistouri électrique (BE).

Mode de l'étude : Étude prospective ; étude comparative.

Matériel et méthode : La comparaison opératoire entre BE et laser diode s'est effectuée sur 422 opérations réalisées entre juin 1997 et juin 2000.Trois cent soixante trois patients ont été opérés avec le laser diode et 59 avec le BE dans la même période opératoire. L'utilisation du laser a été limitée à la vaporisation de la muqueuse nasale au niveau du site de l'ostéotomie, à la vaporisation du cornet moyen et à celle d'éventuels polypes ou synéchies. Les critères de comparaison opératoires étaient : la fréquence et l'importance des hémorragies, la qualité de la visibilité, les douleurs engendrées par l'utilisation de l'instrument et la durée de l'opération. La comparaison post-opératoire porte sur 318 opérations. Les critères de comparaison étaient : la fréquence des bourgeons charnus de la muqueuse nasale au niveau de l'ostium, la fréquence des synéchies, la présence de croûtes nasales en nombre important, le taux de succès jugé 6 mois après l'opération.

Résultats : Lors de l'opération les hémorragies ont été moins importantes et moins nombreuses avec le laser diode comparé au BE ; la visibilité a été meilleure avec le laser diode ; aucune douleur n'a été ressentie lors de l'utilisation du laser diode contre 24 % avec le BE ; la durée de l'opération est moindre avec le laser (29'30') qu'avec le BE (37').

En post-opératoire, les bourgeons charnus ont été observés aussi fréquemment avec le laser qu'avec le BE, les synéchies ont été moins nombreuses avec le laser diode (11 % vs 22 %) ainsi que les croûtes nasales (7 % vs 36 %). Les taux de succès sont similaires (diode : 91,94 %, BE : 86,66 %).

Conclusion : Par rapport au BE le laser a permis, grâce à la qualité de la vaporisation et à l'efficacité de la coagulation, d'écourter le temps opératoire, d'améliorer la visibilité et de diminuer les hémorragies lors de l'opération. Contrairement au BE son utilisation est indolore. La réaction inflammatoire cicatricielle est moins importante avec le laser qu'avec le BE comme en témoigne un nombre plus faible de croûtes nasales en post-opératoire ; la fréquence moins grande des synéchies nasales cicatricielles démontre que le traumatisme opératoire est moindre.

Cependant, l'analyse des résultats montre qu'il n'y a pas de différence statistiquement significative entre le taux de succès obtenu avec le laser diode ou avec le BE.

Abstract

First line endonasal dacryocystorhinostomy Technique and results. Comparison between diode laser and electrocautery instrument. Study based on 422 procedures

Purpose of the study: To assess the results of the first procedures of endoscopic endonasal dacryocystorhinostomy (ENL DCR). To study the efficiency of diode laser in this operation versus electrocautery instruments (ECI).

Design: Prospective study; comparative study.

Methods: Intraoperative comparison between ECI and diode laser is based on 422 ENL DCR achieved between June 1997 until June 2000. Three hundreds and sixty three procedures were diode laser assisted and 59 procedures were done with the use of an ECI. The diode laser was only used to vaporize nasal mucosa laying on the osteotomy site, to realize partial turbinectomy and to vaporize polyps and synechiae. Intraoperative comparison was based on the followings: frequency and extent of bleeding, quality of visibility, perception of pain during the use of the instrument and duration of the operation.

Postoperative comparison is based on 318 procedures. Comparison was based on: frequency of granuloma formation in the nasal mucosa at the site of the osteotomy, frequency of acquired nasal synechiae, frequency of important crusting reaction of the nasal mucosa; success rates after a minimum follow up of 6 months.

Results: Intraoperative haemorrhages were fewer and smaller in the diode laser assisted procedures than in ECI assisted procedures; visibility was better with the diode laser; the use of the diode laser was painless versus 24% of patients complaining of pain during the use of electro-cautery. The duration of the procedure was shorter with the diode laser (29'30 vs 37').

In the postoperative follow-up frequency of granuloma formation was equal with the two instruments, synechiae were fewer with the diode laser (11% vs 22%) just like crusting reaction of the nasal mucosa (7% vs 36%). Success rates were similar (diode laser: 91.94% vs EC: 86.66%).

Conclusion: Because of the effeciency of the vaporization and coagulation, the diode laser, in comparison with the ECI, allows to shorten mean operative time, to improve the visibility and to decrase bleeding. Contrary to EC it's use is painless. Fewer important crusting reactions and fewer synechiae after diode laser assisted procedures tend to prove than postoperative inflammation and surgical trauma are smaller than with ECI.

There is no statiscally signifant difference between the success rates of ENL laser diode assisted procedures and ENL ECI assisted procedures.


Mots clés : Dacryocystorhinostomie endonasale , laser diode , bistouri électrique

Keywords: Endoscopic endonasal laser assisted dacryocystorhinostomy , diode laser , electrocautery instrument


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 2

P. 135-145 - février 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l'anesthésie caronculaire sous-ténonienne en une seule injection
| Article suivant Article suivant
  • L'atteinte oculaire au cours des lymphomes primitifs du système nerveux central
  • K. Angioi-Duprez, L. Taillandier, M. Gérin, J.-P. Berrod, J.-L. George, T. Maalouf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.