Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultat de la thérapie au strontium-yttrium-90 des ptérygions - 08/03/08

Doi : JFO-05-2002-25-5-0181-5512-101019-ART2 

B. Pajic [1],

N. Pugnale-Verillotte [2],

R.H. Greiner [3],

D. Pajic [4],

A. Eggspühler [5]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résultat de la thérapie au strontium-yttrium-90 des ptérygions

Matériel et méthode : Nous avons étudié rétrospectivement 75 patients avec au total 97 ptérygions traités à l'institut de radiooncologie de Lucerne.

Tous les patients ont reçu la même dose d'irradiation (4 fractions), des fractions identiques de 1 250 cGy et une dose totale de 5 000 cGy. La technique utilisée est la technique de déplacement de la cornée.

Les patients ont été traités selon 3 modes différents. Un premier groupe a été traité avant l'opération, 1 fraction par semaine, l'intervalle avant l'opération était de 2 mois. Un deuxième groupe a été traité après l'opération avec une irradiation post-opératoire, également 1 fraction par semaine, immédiatement après l'opération. Un troisième groupe a reçu 2 fractions avant et 2 fractions après l'opération.

Résultat : Nous n'avons observé que 2/97 récidives (2 %) pour le second groupe. En raison de leur caractère biologique inactif, elles n'ont pas nécessité d'autres traitements.

Trois patients ont présenté une réaction modérée à savoir une néovascularisation. Nous avons observé une complication grave, à savoir un ulcère cornéen qui a été traité avec succès par une kératoplastie lamellaire. Ceci correspond à un taux de complications sévères de 1 %.

Conclusions : L'irradiation-ß a montré son efficacité dans la prévention des récidives des ptérygions. Il est possible que des complications sévères tardives après excision et irradiation-ß soient en partie dues à d'autres causes. Cependant, la relation avec des doses élevées uniques de plus de 2 200 cGy ou une nouvelle irradiation est bien établie. Nous recommandons donc l'utilisation de doses fractionnées.

Abstract

Results of strontium–ythrium–90 for pterygia

Materiel and methods: In the Institute of Radio-Oncology in Lucerne we reviewed the records of 75 patients with 97 pterygia in a retrospective study.

All patients had the same number of fractions (4), the same single fraction dose (1250cGy) and the same total dose (5000cGy). The operation technique used was the bare sclera technique. Patients were treated following three different concepts. The first group was treated prior to the operation, 1 fraction weekly, at least 2 months before operation. The second group was treated postoperatively, also one fraction weekly, immediately after operation. The third group received 2 fractions prior to and 2 fractions following operation.

Results: We observed only 2 out of 97 (2%) recurrences in the second group. Because of their clinically inactive behavior these two cases required no further treatment. Three patients showed teleangiectasia as a moderate reaction. As a severe complication we observed one ulcus corneae, which was successfully treated with a lamellar keratoplasty, for a complication rate of 1%.

Conclusion: Beta irradiation has proved to prevent pterygium recurrence. Severe late complications after excision and ß-irradiation may partly be caused by other factors than irradiation alone. But it seems unequivocal that there is a relation with the high single-dose procedure of more than 2200cGy or re-irradiation. Fractionation must therefore be used.


Mots clés : ptérigium , strontium-yttrium-90 , concept de traitement

Keywords: pterigium , strontium-ytruim-90 , treatment concept


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 5

P. 473-479 - avril 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise au point d'un analyseur automatique de l'endothélium des greffons cornéens conservés
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir devant une paralysie du III acquise et isolée
  • C. Fogliarini, D. Denis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.