Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conduite à tenir devant une paralysie du III acquise et isolée - 08/03/08

Doi : JFO-05-2002-25-5-0181-5512-101019-ART3 

C. Fogliarini [1],

D. Denis [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Conduite à tenir devant une paralysie du III acquise et isolée : à propos de 18 cas

But : L'objectif de ce travail est de proposer une démarche diagnostique sous la forme d'arbres décisionnels devant une paralysie du III.

Matériel et méthodes : L'étude porte sur 18 patients présentant une paralysie du III, colligée au sein du service d'ophtalmologie du CHU Nord de Marseille de 1997 à 1999. Tous ont bénéficié d'un examen clinique complet permettant de classer ces paralysies en 4 types cliniques. Un diagnostic étiologique a été porté chez tous les patients au terme d'une démarche diagnostic systématique incluant la pratique d'une IRM de première intention.

Résultats : Trois patients présentaient une atteinte pupillaire en rapport avec un anévrysme diagnostiqué à l'artériographie, l'IRM étant pathologique dans 2 cas. Les 15 autres patients sont indemnes d'atteinte pupillaire. Parmi ceux-ci 8 patients présentaient une atteinte extrinsèque totale en relation avec un diabète ; l'IRM renforce dans 4 cas (50 %) l'hypothèse ischémique en mettant en évidence des lésions nucléaires associées. Dans 7 cas l'atteinte extrinsèque est partielle, en rapport avec des étiologies diverses : sclérose en plaques, traumatismes oculo-orbitaires, tumeur orbitaire, métastase et myasthénie. L'IRM a contribué au diagnostic dans 4 cas.

Conclusion : L'IRM doit être systématique en première intention devant toute paralysie acquise isolée atraumatique du III sauf en cas de paralysie associant une épargne pupillaire et une atteinte extrinsèque totale où l'étiologie ischémique prédomine. Une simple surveillance clinique est préconisée, l'évolution étant marquée par la régression spontanée des lésions.

Abstract

Diagnostic approach for acquired and isolated third cranial nerve palsy: 18 case reports

Purpose: The aim of this work was to establish a clinical diagnostic flow chart for third nerve palsy.

Materiel and methods: We report a series of 18 patients with third nerve palsy seen at the department of ophthalmology in the Marseille North Hospital between 1997 and 1999. All patients had a complete clinical examination and were classified into four clinic types. An etiological diagnosis was given in all cases after a systematic approach, including first intention MRI.

Result: Three patients presented abnormal pupil reflex secondary to an aneurysm diagnosed by carotid angiography; the MRI was pathological in two cases. The 15 other patients had pupil sparing. Among them, eight patients had a total external involvement secondary to diabetes mellitus; the MRI suggested an ischelic origin in four cases (50%) showing nuclear infarctus. In seven cases the external involvement was incomplete secondary to multiple etiologies: demyelinating illness, traumatic lesions, orbital tumor, metastasis or myastheni gravis. The MRI contributed to diagnosing four cases.

Conclusion: The MRI must be systematically used in all the patients with isolated third nerve palsy, except for patients with pupil sparing associated with total external involvement. Ischemic etiology was the rule: simple clinical surveillance is proposed, total spontaneous regression being the norm.


Mots clés : épargne pupillaire , IRM , angio-IRM , diabète , anévrysme

Keywords: pupil sparing , MRI , angio-MRI , diabetes mellitus , aneurysm


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 5

P. 480-487 - avril 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultat de la thérapie au strontium-yttrium-90 des ptérygions
  • B. Pajic, N. Pugnale-Verillotte, R.H. Greiner, D. Pajic, A. Eggspühler
| Article suivant Article suivant
  • Étude de l'asphéricité cornéenne chez le sujet myope

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.