Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxication par le bromazépam chez un nourrisson : apport des analyses capillaire et unguéale pour confirmer une exposition post-natale - 22/04/17

Doi : 10.1016/j.toxac.2017.03.009 
A.-L. Pélissier-Alicot 1, , A. Ameline 2, P. Kintz 2, L. Tuchtan-Torrents 1, R. Torrents 3, V. Baillif-Couniou 1, C. Sastre 1, G. Léonetti 1
1 Service de médecine légale, CHU, Marseille, France 
2 Institut de médecine légale, Strasbourg, France 
3 Centre antipoison et de toxicovigilance, service de pharmacologie clinique, CHU, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Décrire un cas d’intoxication massive au bromazépam chez un nourrisson pour lequel la recherche du bromazépam dans les cheveux et les ongles ainsi que dans les cheveux de la mère a permis d’affirmer l’exposition au bromazépam après la naissance.

Cas

Un enfant de 3 mois est amené aux urgences par ses parents à 03h15 pour un état d’agitation extrême avec pleurs incessants. Le bilan biologique et d’imagerie est négatif à l’exception d’une élévation de la kaliémie à 6,31mmol/L et des CPK à 1000UI/L. Le jour même (J0) sont effectués des prélèvements sanguin (14h17) et urinaire (15h) à visée toxicologique. Un 2e prélèvement sanguin est effectué à J5. À J10, une procédure judiciaire ayant été enclenchée, sont effectués des prélèvements de cheveux (une mèche de cheveux bruns de 2cm prélevée en vertex postérieur) et d’ongles. La dernière couche utilisée par l’enfant est également saisie à J10. Dans le même temps, une mèche de cheveux de couleur noire de 15cm est prélevée sur la mère. Une boîte de lait et un pot de sucre pouvant être la source du toxique sont saisis au domicile de la personne qui hébergeait la famille.

Méthodes

La recherche spécifique des benzodiazépines a été effectuée dans tous les échantillons par LC-MS/MS sur un système Waters Xevo TQD après extraction par tampon pH 9,5 et mélange dichlorométhane/isopropanol/n-heptane. La mèche de cheveux de l’enfant a été analysée sans segmentation, celle de la mère en 4 segments de 3cm chacun, couvrant ainsi l’année précédant les faits. Les ongles ont été traités de la même façon que les cheveux. Environ 1g de gel humide de la couche a été extrait en milieu alcalin par un mélange de solvants [1]. Ces analyses ont été complétées par un screening des échantillons biologiques par LC-MS/MS.

Résultats

Les analyses pratiquées sur les échantillons de l’enfant montrent la présence de bromazépam aux concentrations suivantes (Tableau 1).

Conclusion

Les analyses sanguine et urinaire du nourrisson ont permis de diagnostiquer une exposition massive au bromazépam, le diagnostic retenu aux urgences étant une rhabdomyolyse secondaire à un coma sur intoxication aux benzodiazépines. L’analyse capillaire du nourrisson est en faveur d’une exposition antérieure à cette molécule. Le risque de contamination passive et/ou d’exposition in utero [2] a pu être exclu par des examens complémentaires. En effet, l’analyse de ses ongles et des cheveux de la mère ont permis d’écarter ces phénomènes de contamination et de confirmer l’exposition de l’enfant après sa naissance. L’analyse qualitative de la couche a permis de confirmer l’intérêt de cette matrice originale dans les affaires médico-judiciaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2S

P. S16 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Administration rectale de cocaïne ayant entraîné le décès : à propos d’un cas exceptionnel
  • F. Aknouche, C. Maruejouls, E. Guibert, A. Teissier, A. Ameline, P. Kintz
| Article suivant Article suivant
  • Dried Saliva Spots (DSS), tests immunochimiques de dépistage salivaire et produits stupéfiants
  • C. Richeval, M. Nachon-Phanithavong, J.-F. Wiart, X. Vanhoye, L. Humbert, J.-M. Gaulier, D. Allorge

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.