Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recommandations de bonne pratique pour la surveillance biologique de l’exposition professionnelle aux agents chimiques (SBEP) - 22/04/17

Doi : 10.1016/j.toxac.2017.03.040 
C. Nisse 1, , D. Barbeau 2, D. Brunet 3, M. El Yamani 4, B. Fontaine 5, Y. Goujon 6, L. Labat 7, A. Maître 2, F. Pillière 8, I. Sari-Minodier 9, A.-F. Villa 10, R. Garnier 10
1 Pathologie professionnelle et environnement, CHRU, IMPECS, université de Lille 2, Lille, France 
2 Laboratoire de toxicologie professionnelle et environnementale, CHU, UMR CNRS 5525, université Grenoble Alpes, Grenoble, France 
3 Unité évaluation des substances chimiques, Anses, Maisons-Alfort, France 
4 Unité évaluation des expositions professionnelles, Santé publique France, Saint-Maurice, France 
5 Pôle santé travail, Lille, France 
6 AHI33, service de santé au travail, Bordeaux, France 
7 Biologie du médicament et toxicologie, groupe Cochin, AP–HP, Paris, France 
8 Département études et assistance médicales, INRS, Paris, France 
9 Médecine et santé au travail, CHU de Marseille, UMR CNRS 7263, Aix-Marseille université, France 
10 Centre Antipoison de Paris, AP–HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La biométrologie est un outil indispensable à l’évaluation et à la traçabilité individuelle et collective des expositions à des agents chimiques, mais reste sous-utilisée en France. Ces recommandations visent à rappeler le rôle de chacun des acteurs impliqués et à guider le médecin du travail dans sa décision de mettre en place une SBEP, dans la stratégie d’exécution ainsi que dans l’interprétation et la restitution des résultats.

Méthodes

La Société Française de Médecine du Travail, la Société Française de Toxicologie Analytique et la Société de Toxicologie Clinique se sont associées pour élaborer des recommandations pour la pratique clinique [1] selon la méthodologie HAS.

Résultats

Ces recommandations mettent l’accent en particulier :

– sur les indications et limites de la SBEP et la positionnent comme prioritaire pour la surveillance des expositions, sauf si les effets sont uniquement locaux, si le mécanisme d’action est irritatif ou allergique ou si les effets résultent de pics d’exposition ;

– sur les modalités de choix des indicateurs selon leur spécificité, sensibilité, variabilité intra-individuelle,

disponibilité analytique, stabilité et l’existence de valeurs biologiques d’interprétation (VBI) ;

– sur l’importance de la formation et de l’information des différents intervenants : équipe de santé au travail, préleveurs et biologistes, travailleurs, employeurs ;

– sur la stratégie de mise en œuvre, établie en concertation avec les différents partenaires et après étude des postes de travail et constitution de groupes d’exposition homogène : définition des éléments de la prescription médicale, du plan de prélèvement précis, des modalités de transfert, du contenu d’une fiche de renseignements médicaux et professionnels utiles à l’interprétation ;

– sur les critères de choix des laboratoires en termes de qualité (accréditation, sensibilité des méthodes) et de capacité d’accompagnement dans le cadre de la mise en œuvre et interprétation des résultats (choix des indices biologiques d’exposition ou IBE, des VBI, conseils sur les paramètres modulant les résultats) ;

– sur les éléments à prendre en compte lors de l’interprétation des résultats, liés aux expositions, au travailleur, à l’analyse, au prélèvement ;

– sur l’importance du choix, par le laboratoire et le médecin du travail, des VBI professionnelles ou en population générale pour l’interprétation des résultats et pour guider les actions de prévention.

Conclusions

Ces recommandations sont les premières en France et à l’échelle internationale ayant pour objectif de guider les équipes de santé au travail ainsi que les personnels des laboratoires dans la mise en place de la SBEP, élément indispensable de l’évaluation des risques chimiques en milieu professionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2S

P. S34 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Développement et validation de méthodes pour l’analyse de la composition chimique des e-liquides et de leurs e-vapeurs, et comparaison à la fumée de cigarette conventionnelle
  • N. Beauval, S. Antherieu, M. Soyez, N. Gengler, N. Grova, M. Howsam, E. Hardy, M. Fischer, B. Appenzeller, J.-F. Goossens, D. Allorge, G. Garçon, J.-M. Lo-Guidice, A. Garat
| Article suivant Article suivant
  • Intoxications par le monoxyde de carbone par pompes d’épuisement lors de la crue de la Seine en Île-de-France au printemps 2016
  • L. Dufayet, C. Médernach, C. Bassi, R. Garnier, J. Langrand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.