Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Épidémiologie de la mortalité et de la morbidité en anesthésie - 08/05/17

[36-400-A-05]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(17)74502-1 
S. Ausset
 Pôle urgence, Hôpital d'instruction des armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, BP 406, 92141 Clamart cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Dépourvue de bénéfice en elle-même, l'anesthésie s'est toujours construite sur une nécessité de contrôle des risques. Et comme tout système « sécuritaire », elle a élaboré ses règles sur la correction de ses défauts et erreurs. La connaissance de ces derniers au travers de l'épidémiologie de la mortalité et de la morbidité est donc une étape fondamentale de l'élaboration de la sécurité anesthésique. Si l'on considère cette sécurité au travers de la mortalité strictement imputable à l'anesthésie seule, cette dernière s'est considérablement améliorée au cours des dernières décennies, faisant citer l'anesthésie en exemple pour sa maîtrise des risques tendant à atteindre un « niveau de risque à six décimales », c'est-à-dire un processus ayant atteint un niveau de maîtrise du risque permettant de délivrer 99,99966 % de « produits finis » exempt de défauts. Les défis actuels de l'anesthésie sont donc de maintenir ce niveau de sécurité sans entraver l'augmentation du nombre d'actes médicaux nécessitant une anesthésie, d'identifier et de maîtriser les risques des nouvelles techniques opératoires, de réduire la fréquence des événements morbides autres que les décès et par-dessus tout de participer pendant toute la durée de l'hospitalisation, et peut-être au-delà, à la maîtrise des risques liés aux actes opératoires. En effet, en 2016, la quasi-totalité des décès périopératoires surviennent durant la phase postopératoire. Avec 1,5 % de décès à 30 jours, ces décès périopératoires sont devenus la quatrième circonstance de décès dans les pays développés. De nombreuses données prouvent que l'anesthésie a un rôle majeur à jouer dans le contrôle de cette mortalité, tant dans sa conduite au bloc opératoire que par l'implication de la spécialité dans les soins postopératoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Anesthésie, Risque, Épidémiologie, Mortalité, Morbidité


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Réhabilitation améliorée après chirurgie
  • L. Tran, M. Raucoules-Aimé
| Article suivant Article suivant
  • Tabagisme périopératoire
  • N. Wirth, V. Derlon, B. Michy, C. Peyrin-Biroulet, Y. Martinet, H. Bouaziz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.