Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sexualité des adolescents tunisiens - 10/05/17

Doi : 10.1016/j.sexol.2016.04.003 
R. Khemakhem , W. Homri, N. Bram, I. Ben Romdhane, R. Labbane
 Service de psychiatrie C, hôpital El Razi, cité des Orangers, 2010 Manouba, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif de notre travail était d’explorer la sexualité de 104 adolescents tunisiens. La moyenne d’âge était de 15,9ans. Un total de 87,5 % des adolescents (n=91) ont rapporté ne pas avoir eu d’éducation sexuelle à l’école et 74 % (n=77) ont déjà recouru aux sites Internet pour s’informer au sujet de la sexualité. Quatre-vingt-six (82,7 %) jeunes préféraient discuter de sexualité entre ami(e)s. Les préoccupations sur l’acte sexuel lui-même étaient prédominantes dans la population interrogée dans 48 % (n=50) des cas. La masturbation était pratiquée par 82,7 % (n=43) des adolescents et 67,3 % (n=35) des adolescentes, avec une moyenne d’âge de début de 15,02ans pour les garçons et de 14,43ans pour les filles. Une activité hétérosexuelle a été rapportée chez 46,2 % (n=24) des adolescents et 44,2 % des adolescentes. L’âge moyen du 1er rapport sexuel était de 16,15ans pour les garçons et de 15,83ans pour les filles. Aucun moyen de protection n’a été utilisé par les garçons lors du 1er rapport sexuel dans 91,7 % (n=22) des cas et 6 filles (26,1 %) ont eu un 1er rapport protégé. Une activité homosexuelle avec ou sans pénétration a été retrouvée chez 11,5 % (n=6) des garçons et 15,4 % (n=8) des filles, avec une moyenne d’âge lors de la première expérience homosexuelle de 15,17ans pour les garçons et 16ans pour les filles. Tous les participants affirmaient connaître les moyens de protection et les ont déjà vus au moins une fois dans leur vie. La nécessité d’une éducation sexuelle pour les plus jeunes s’impose pour prévenir les conséquences néfastes du phénomène d’acculturation, mais un changement plus en profondeur des mentalités reste l’atout majeur pour mener à bien ce projet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aim of our study was to explore the sexuality of 104 Tunisian teenagers. The average age was 15.9 years. A total of 87.5% of adolescents (n=91) reported not having sex education at school and 74% (n=77) have already used websites to learn about sexuality. Ninety-six (82.7%) of teenagers preferred to discuss sexuality between friends. Concerns about the sexual act itself were predominant in the population surveyed in 48% (n=50) of cases. Masturbation was practiced by adolescents among 82.7% (n=43) males and 67.3% (n=35) girls, with an average age of onset of 15.02 years and 14.43 years respectively for males and girls. Heterosexual activity was reported in 46.2% (n=24) of adolescents and 44.2% teenagers. The average age of first sexual intercourse was 16.15 years for males and 15.83 for females. No protection means has been used by the boys at the first sexual intercourse in 91.7% (n=22) of cases and 6 girls (26.1%) had a first act under protection. Homosexual activity with or without penetration was found in 11.5% (n=6) of boys and 15.4% (n=8) of girls, with an average age at the first homosexual experience 15, 17 years for boys and 16 for girls. All participants claimed to know the means of protection and have already seen at least once in their lives. The need for sex education for young people is requested to prevent the harmful consequences of acculturation, but a change in more depth in mentalities and minds remains the main asset for carrying out this project.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sexualité, Adolescence, Éducation sexuelle, Moyens de protection

Keywords : Sexuality, Adolescence, Sexual education, Means of protection


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 2

P. 74-78 - avril 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’implication des facteurs cognitifs, corporels et sociétaux dans la compréhension de l’estime de soi sexuelle féminine
  • S. Hannier, A. Baltus, P. de Sutter
| Article suivant Article suivant
  • Discussion autour du traumatisme complexe : émergence du concept, étiologie et critères diagnostiques
  • C. Tarquinio, W.A. Houllé, P. Tarquinio

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.