Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Delivery outcomes of term pregnancy complicated by idiopathic polyhydramnios - 13/05/17

Doi : 10.1016/j.jogoh.2017.02.014 
S. Zeino a, b, L. Carbillon a, b, I. Pharisien a, b, A. Tigaizin a, b, M. Benchimol a, b, R. Murtada a, b, J. Boujenah a, , b
a Pôle femme et enfant, groupe hospitalier universitaire Paris Seine Saint-Denis, site Jean-Verdier, avenue du 14-Juillet, 93140 Bondy, France 
b Université Paris 13, Sorbonne Paris cité, UFR SMBH, 93000 Bobigny, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objective

Polyhydramnios is associated with an increased risk of cesarean section. The aetiology of polyhydramnios and the characteristics of the labour may be confounding factors. The objective was to study the characteristics and mode of delivery in case of pregnancy complicated with idiopathic polyhydramnios.

Methods

This retrospective matched and controlled study included all pregnant women with idiopathic polyhydramnios (amniotic index>25cm or single deepest pocket>8cm) diagnosed at the 2nd or 3rd trimester and persistent at term delivery (>37weeks of pregnancy) in our institution. We excluded pregnancies in which the polyhydramnios could be explained by infection, gestational diabetes, congenital malformation, abnormal karyotype, placental anomalies, alloimmunization as well as pregnancies in which an amniocentesis for the purpose of diagnosis had not been performed. Data were gathered from a tertiary care university hospital register from 1998–2015. Cases of polyhydramnios were matched with the following two women who presented for labour management with spontaneous cephalic presentation, matching for delivery date, maternal age, parity, body mass index. The main outcome measure was the risk of cesarean section. Univariate and multivariate adjusted analysis were performed.

Results

We identified 108 women with idiopathic polyhydramnios and compared them with 216 matched women. Among them, 94 and 188 attempted a trial of labour. Maternal age, mean term delivery and birthweight were 31 years, 39+5weeks gestation and 3550 g. We did not observe differences in maternal characteristics, epidural analgesia and rate of abnormal fetal heart tracing. Induced labour and non-vertex presentations (forehead, bregma, face) were more frequent in the polyhydramnios group (respectively 57.9% versus 27.8%, P<0.05 and 7.8% versus 1%, P<0.05). Cesarean section rate was higher in the case of polyhydramnios in the overall population (45.4% versus 8%, P<0.05) and remained higher after exclusion of cases of induced labour and non-vertex presentation (38.4% versus 3.8%, P<0.05). Amniotomy was more frequent in pregnancies with polyhydramnios (55.8% versus 39.1%, P<0.05). After adjustment for matching and confounding variables, polyhydramnios was found to be a risk factor for cesarean section (OR 21.02; CI 95% 8.004–55.215, P<0.01).

Conclusion

Idiopathic polyhydramnios increased the risk of prolonged first stage of labour, non-vertex presentation and cesarean section.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

L’hydramnios est classiquement associé à un risque accru de césarienne bien que son étiologie et la prise en charge active du travail en soient des facteurs confondants possibles. L’objectif est d’étudier le mode d’accouchement en cas d’hydramnios idiopathique.

Matériel et méthode

Étude unicentrique rétrospective observationnelle comparative cas-témoins. Ont été incluses les grossesses singletons compliquées d’hydramnios idiopathiques (index amniotique >25cm ou mesure de la plus grande citerne >10cm) survenus au 2e ou 3e trimestre, idiopathique et persistant (confirmé par échographie) à l’entrée en travail >37SA. Ont donc été exclus, les cas d’hydramnios en rapport avec une infection, un diabète, une anomalie fœtale ou placentaire, une allo-immunisation, et ceux n’ayant pas bénéficié d’une amniocentèse. Le groupe témoin a été réalisé par appariement manuel 1/2 sur l’âge maternel, parité, poids de naissance, âge gestationnel et année. Le critère de jugement principal était le taux de césariennes. Une analyse univariée puis multivariée a été effectuée afin d’étudier les facteurs explicatifs.

Résultats

Entre 1998 et 2015, 108 cas d’hydramnios idiopathiques ont été comparés à 216 témoins dont 94 et 188 ont bénéficié d’une tentative d’accouchement voie basse. L’âge maternel, gestationnel et le poids moyen de naissance du groupe hydramnios idiopathique étaient respectivement de 31ans, 39+5 semaines et 3550 g. Nous n’avons pas mis en évidence de différence sur l’IMC, la prise de poids, le statut tabagique et streptocoque B, le taux d’analgésie péridurale et d’anomalie du RCF. Un déclenchement du travail et une présentation à risque de césarienne (occipito-sacré, face, front, siège) étaient significativement plus fréquents en cas d’hydramnios (respectivement 57,9 % versus 27,8 %, p<0,05 et 7,8 % versus 1 %, p<0,05). L’augmentation du taux de césarienne était significatif en cas d’hydramnios idiopathique (45,4 % versus 8 %, p<0,05) et persistait après exclusion des présentations à risque et des déclenchements (38,4 % versus 3,8 %, p<0,05). En cas de travail spontané, la réalisation d’une amniotomie était plus fréquente.

Conclusion

La présence d’un hydramnios idiopathique s’accompagne d’un risque accru de dystocie dynamique en phase de latence, de présentations défléchies ou dystociques et de césarienne en cours de travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Idiopathic polyhydramnios, Cesarean, Dystocia, Labour, Malpresentation

Mots clés : Hydramnios, Idiopathique, Césarienne, Dystocie, Présentation défléchie


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 4

P. 349-354 - avril 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Evaluation of a new technique of prophylactic cervical cerclage simplified from the Shirodkar cerclage: A pilot study
  • S. Bartolo, C. Garabedian, P. Deruelle, V. Debarge, A.-S. Ducloy-Bouthors, D. Subtil
| Article suivant Article suivant
  • Intervention of the obstetrician during childbirth in a supposedly low-risk population and influence of parity
  • J. Huet, G. Beucher, L. Geoffroy, R. Morello, G. Benoist, M. Dreyfus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.