S'abonner

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais » : synthèse et perspectives du paradigme de l’hypocrisie induite - 24/05/17

Doi : 10.1016/j.psfr.2015.12.001 
A. Liégeois a, O. Codou c, L. Rubens d, D. Priolo b,
a Département personnel, organisation & communication, Union nationale des mutualités socialistes–Solidaris, Bruxelles, Belgique 
b Laboratoire de d’anthropologie et de psychologie cognitives et sociales (LAPCOS), université de Nice, 06357 Nice, France 
c Laboratoire de psychologie et neurosciences : intégration cognitive du neurone à la société (Icones), université de Rouen, 76821 Mont Saint-Aignan, France 
d Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales (LIRTES), université Paris-Est, 94009 Créteil cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les effets de l’hypocrisie induite, paradigme de la dissonance cognitive, peuvent être imputés à l’inconsistance qui existe entre une attitude socialement et personnellement désirable et des comportements quotidiens qui vont à l’encontre de cette attitude. Ce paradigme s’avère efficace pour amener les personnes à agir de façon plus responsable ou citoyenne. L’objectif de cet article est de proposer une explication alternative à celle d’Aronson (1999). Cette proposition fait suite aux travaux de Gawronski (2012) qui propose de replacer l’inconsistance au cœur de la dissonance cognitive sans faire référence au soi. Nous proposons une interprétation de l’hypocrisie induite en termes d’inconsistance et non en termes de menace du soi. Cette position ainsi que celle d’Aronson (1999) seront confrontées à l’ensemble des recherches utilisant ce paradigme afin de déterminer si elles peuvent rendre compte de tous les effets observés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The effects observed with induced hypocrisy, a cognitive dissonance paradigm, can be interpreted as based on inconsistency between prosocial attitudes and daily opposite behaviors. Induced hypocrisy can be effective to obtain responsible and citizenship behavior. The aim of this paper is to provide an alternative explanation to Aronson's one (1999) which involve self-concept. This alternative explanation follows on from Gawronski's research (2012) which considers inconsistency central in cognitive dissonance and does not refer to the self-concept. We propose an explanation of induced hypocrisy focused on inconsistency and not on the threat of the self. This explanation and Aronson's one are put to the test of the research done in the field of induced hypocrisy in order to determine if they are appropriate to account for all observed effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypocrisie, Dissonance cognitive, Influence, Changement de comportement, Attitudes

Keywords : Hypocrisy, Influence, Cognitive dissonance, Behavioral change, Attitudes


Plan


© 2016  Société française de psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° 2

P. 177-194 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méta-analyse des recherches sur l’entretien clinique de recherche avec les personnes présentant une déficience intellectuelle : synthèse des travaux
  • L. Nguimfack, R. Scelles
| Article suivant Article suivant
  • Absence du changement d’attitude consécutif à l’ajout d’une cognition consonante non justificatrice : nouvel apport pour le paradigme de la double soumission induite
  • M.-A. Martinie, L. Milland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.