Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les uvéites de l'enfant - 08/03/08

Doi : JFO-06-2003-26-6-0181-5512-101019-ART9 

M. Laghmari,

A. Karim,

K. Guedira,

W. Ibrahimy,

M. Dahreddine,

N.H. Essakalli,

Z. Mohcine

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les uvéites de l'enfant. À propos de 20 cas

Introduction : Les uvéites de l'enfant sont rares ; elles représentent 3 à 8 % de l'ensemble des uvéites. La découverte d'une uvéite chez l'enfant nécessite une démarche diagnostique et étiologique proche de celle de l'adulte avec les particularités d'un examen difficile et d'une évolution insidieuse.

Matériel d'étude : Au cours d'une étude rétrospective menée de 1995 à 2000, 20 cas d'uvéites ont été recensés. Ces patients ont bénéficié d'un bilan ophtalmologique et d'un traitement, puis ont été suivis avec un recul allant de 6 mois à 5 ans.

Résultats : Vingt enfants présentant une uvéite, âgés de 4 à 16 ans, dont le bilan étiologique révèle : 8 cas de maladie de Behçet, 2 cas de syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada (VKH), 1 cas de sarcoïdose, 1 uvéite associée à une maladie coeliaque, 1 toxoplasmose, 1 ophtalmie sympathique, 1 uvéite post-streptococcique, 3 cas de toxocarose oculaire et 2 cas où l'étiologie est indéterminée. Un traitement étiologique est instauré dans le cas de toxoplasmose et de l'uvéite post streptococcique, les autres cas ont bénéficié d'une corticothérapie par voie générale à fortes doses puis à doses dégressives.

Analyse : Nous avons relevé l'importance de l'incidence de la maladie de Behçet dans cette série, une évolution marquée par des récidives fréquentes pour un cas de VKH et pour le cas de toxoplasmose, la fréquence des cataractes compliquées dans l'ensemble.

Discussion : Nous proposons de discuter les caractéristiques cliniques, l'orientation diagnostique et la prise en charge thérapeutique des uvéites chez l'enfant.

Abstract

Uveitis in children: about 20 cases

Introduction: Uveitis in children is rare: 3%-8% of all cases. It requires the same diagnostic and etiological processes as uveitis in adults, with additional difficulties at examination and a sometimes insidious progression.

Material and methods: Retrospective study of 20 cases of childhood uveitis from 1995 to 2000. All patients received an ophthalmologic examination and an etiological search, with specific and/or symptomatic treatment and follow-up lasting from 6 months to 5 years.

Results: The 20 children presenting uveitis were 4-16 years old, with etiologies as follows: 8 cases of Behçet's disease, 2 cases of Vogt-Koyanagi-Harada's disease, 1 case of sarcoidosis, 1 case of uveitis associated with coeliac disease, 1 case of toxoplasmosis, 1 case of sympathetic ophthalmia, 1 case of uveitis with streptococcal infection, 3 cases of ocular toxocarosis, and 2 cases with unknown etiology. Treatment based on the etiological findings was started in the cases of toxoplasmosis and uveitis from streptococcal infection. The others were treated with high- and then digressive-doses of corticosteroids.

Analysis: We have noted the high incidence of Behçet's disease in our series. Progression was marked by frequent recurrence for one case of Vogt-Koyanagi-Harada's syndrome and one case of toxoplasmosis. This study also revealed a few cases of complicated cataract.

Discussion: Clinical characteristics, diagnosis, and treatment of uveitis in children are discussed.


Mots clés : Enfant , uvéites , corticoïdes

Keywords: Children , uveitis , corticosteroids


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 6

P. 609-613 - juin 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des vaisseaux nourriciers de la néovascularisation choroïdienne rétrofovéale dans la DMLA
| Article suivant Article suivant
  • Granulome choroïdien pseudotumoral révélant une tuberculose
  • A. Karim, M. Laghmari, N. Boutimzine, A. Lamarti, W. Ibrahimy, N. Essakali, R. Daoudi, Z. Mohcine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.