Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects cliniques des brûlures cornéennes - 08/03/08

Doi : JFO-12-2004-27-10-0181-5512-101019-ART16 

V. Borderie

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Aspects cliniques des brûlures cornéennes

L’aspect clinique et la gravité des brûlures cornéennes dépendent en grande partie de la nature de la brûlure. Les brûlures les plus graves sont les brûlures chimiques. Il faut distinguer les brûlures par base et par anhydrides organiques qui ont une action caustique infiltrante et prolongée, des brûlures par acides qui ont une action caustique plus brève et moins diffusante. À la phase aiguë, les brûlures caustiques peuvent donner des ulcérations épithéliales, un œdème cornéen et une nécrose ischémique du limbe et de la conjonctive, de l’iris (atrophie irienne) et du corps ciliaire (hypotonie). À la phase précoce, on observe une réépithélialisation souvent associée à une néovascularisation et un infiltrat inflammatoire stromal. Les cicatrices se forment progressivement. À la phase cicatricielle, les complications possibles sont des taies, une insuffisance limbique, un déficit lacrymal, un astigmatisme irrégulier, une kératinisation et une fibrose de la surface oculaire et des annexes, une cataracte, un glaucome, une hypotonie et une atrophie du globe. La classification de Roper-Hall est basée sur l’étendue de l’ischémie limbique. Les brûlures thermiques donnent au stade aigu des ulcérations ; les formes sévères peuvent entraîner par la suite les mêmes complications qu’une brûlure caustique. Les brûlures par radiations peuvent être dues aux ultraviolets (kératite épithéliale aiguë de l’ophtalmie des neiges et du coup d’arc ; ptérygions et kératite en gouttelettes après exposition chronique), aux micro-ondes, aux infrarouges, aux radiations ionisantes et aux lasers. Les brûlures électriques de la cornée sont souvent le fait de tortures et conduisent à des opacifications du stroma cornéen.

Abstract

Clinical aspects of corneal burns

Clinical aspects and prognosis of corneal burns mainly depend on the agent responsible for the trauma. The most severe burns are caustic burns, which should be classified as burns caused by basic agents, associated with deep and prolonged injuries, and burns caused by acidic agents, associated with more superficial injuries. At the acute stage, caustic burns induce epithelial defects, corneal edema, and ischemic necrosis of the limbus, conjunctiva, iris and ciliary body. At the early stage, reepithelialization occurs and is often associated with corneal vascularization and stromal infiltrates, followed by corneal scar formation. At the chronic stage, the following complications are possible: corneal scars, limbal stem cell insufficiency, lachrymal insufficiency, irregular astigmatism, ocular surface fibrosis, cataract, glaucoma, decreased intraocular pressure, and ocular atrophy. The Ropper-Hall classification is based on the extent of limbal ischemia. Thermal burns induce epithelial defects at the acute stage, with the more severe forms giving the same complications as caustic burns. Radiation-related burns can be caused by ultraviolet radiations (acute epithelial keratitis, pterygium, droplet-like keratitis), microwaves, infrared radiations, ionizing radiations or, laser radiations. Electrical burns are often a result of torture and give corneal stroma opacification.


Mots clés : Acide , base , brûlure , cornée , insuffisance limbique , thermique , ultraviolets

Keywords: Acidic , basic , burns , cornea , limbal stem cell deficiency , thermal , ultraviolet radiations


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 10

P. 1170-1174 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Physiopathologie des brûlures oculaires
  • G. Renard
| Article suivant Article suivant
  • Brûlures oculaires : traitement médical
  • T. Hoang-Xuan, D. Hannouche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.