Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La toxine botulique dans les ésotropies précoces - 08/03/08

Doi : JFO-04-2004-27-4-0181-5512-101019-ART4 

A.C. Spielmann

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La toxine botulique dans les ésotropies précoces : résultats à long terme

But : Apprécier les résultats à long terme du traitement par toxine botulique chez le nourrisson présentant une ésotropie précoce.

Méthodes : Dix-neuf nourrissons ont été traités par une injection unique de toxine botulique dans les deux droits internes, entre 6 et 13 mois de vie. L'angle de la déviation, les symptômes du strabisme précoce et le nombre de chirurgies ultérieurement nécessaires ont été étudiés.

Résultats : L'angle de l'ésotropie récidive très fréquemment. DVD et nystagmus ne sont que partiellement améliorés. Rares sont les cas qui à long terme ne doivent pas être opérés.

Conclusion : Malgré quelques très bons résultats, une seule injection de toxine botulique chez le nourrisson est moins efficace que la chirurgie pour traiter les différents symptômes du strabisme précoce. Elle ne supprime pas le recours à celle-ci sauf cas exceptionnels.

Abstract

Botulinum toxin in infantile estropia: long-term results

Purpose: To evaluate long term results of botulinum toxin in infantile esotropia.

Methods: Nineteen infants between 6 and 13 months of age were treated with botulinum toxin injected into the medial recti. The amount of deviation, the different symptoms of infantile esotropia, and the need for surgery were studied.

Results: Esotropia reappears frequently with time. Dissociated vertical deviation and manifest/latent nystagmus are only partially improved. Surgery is usually mandatory over the long term.

Conclusion: Despite some good results, a single botulinum toxin injection is less effective than incisional surgery in treating the different symptoms of infantile esotropia.


Mots clés : Ésotropie précoce , toxine botulique , angle variable , nystagmus manifeste/latent , déviation verticale dissociée

Keywords: Infantile esotropia , botulinum toxin , convergence excess , dissociated vertical deviation , manifest/latent nystagmus


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 358-365 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les décollements de rétine post contusifs
  • A. Trigui, J. Masmoudi, W. Mhiri, S. Abdelmoula, S. Ben Salah, F. Chaabouni, Z. Ben Zina, J. Feki
| Article suivant Article suivant
  • Surveillance ophtalmologique des patients sous APS au long cours : analyse d'une population de 925 patients
  • I. Ingster-Moati, M. Crochet, E. Manchon, D. Anquetil, C. Lestrade, A. Jacob, D. Le Brun, E. Albuisson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.