Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Échec de la photocoagulation au cours des œdèmes maculaires diabétiques sévères - 08/03/08

Doi : JFO-06-2004-27-6-C1-0181-5512-101019-ART4 

C. Guyot-Argenton,

A. El Maftouhi

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Échec de la photocoagulation au cours des œdèmes maculaires diabétiques sévères

Introduction : Tenter d’identifier les caractéristiques cliniques et tomographiques des œdèmes maculaires diabétiques (OMD) réfractaires à la photocoagulation.

Matériel et méthode : Étude rétrospective de 43 yeux présentant un OMD sévère défini par un épaississement fovéolaire supérieur ou égal à 450 µm, associé à un OM diffus cystoïde et/ou des exsudats denses juxta-fovéolaires. Tous les yeux ont bénéficié d’une photocoagulation en grille infra-laminaire. La durée moyenne du suivi est de 21 mois. Les facteurs systémiques ont été évalués.

Résultats : La photocoagulation a été efficace dans 39 % des cas (n = 17) et inefficace dans 60 % des cas (n = 26). En comparant ces 2 groupes, certaines caractéristiques tomographiques et cliniques ont été retrouvées de façon significativement plus élevée dans le groupe des OM réfractaires. En tomographie en cohérence optique, sont visualisés un épaississement fovéolaire supérieur à 700 µm (38 %), un décollement séreux rétinien infra-clinique (65 %) et des anomalies infra-cliniques de l’interface vitréo-maculaire (19 %). Sur le plan clinique, une progression rapide de l’ischémie rétinienne précédant la constitution de l’OM (44 %) est constatée.

Conclusion : Devant un OMD sévère associant ces signes et ne répondant pas à la photocoagulation, il est licite de ne pas réitérer les séances de laser, iatrogènes et inutiles, mais de proposer un traitement alternatif par des injections intra-vitréennes de triamcinolone ou par vitrectomie avec pelage de la hyaloïde postérieure.

Abstract

Failure of photocoagulation therapy for diabetic macular edema

Purpose: To analyse clinical and tomographic features of diabetic macular edemas (DME) unresponsive to laser photocoagulation.

Methods: Retrospective study of 43 consecutive eyes presenting with severe DME defined by a macular thickening 450µm or more, involving the fovea, and associated with either cystoid spaces and/or hard exudates threatening the center of the macula. All 43 eyes underwent subthreshold grid laser therapy (a mean of 2.3 sessions). Mean follow-up was 21 months.

Results: Photocoagulation was beneficial in 39% of the eyes (n=17) and failed in 60% (n=26). Comparing these two groups, we found that some tomographic and clinical signs were strikingly more frequent in the unresponsive eyes than in the responsive ones. OCT findings reported foveal thickening greater than 700µm (38%), subclinical serous foveal detachment (65%), subclinical vitreomacular interface abnormalities (19%) and as clinical signs, 44% of the unresponsive eyes exhibited rapid progression of retinal ischemia preceding ME constitution.

Conclusion: Long-standing diffuse DME carries an unfavorable prognosis. In cases of unresponsive DME exhibiting these tomographic and clinical signs, alternative therapies such as intravitreal injections of steroids and/or vitrectomy with posterior hyaloid removal should be considered, instead of iatrogenic and useless iterative grid laser treatments.


Mots clés : Œdème maculaire diabétique réfractaire , tomographie en cohérence optique , ischémie rétinienne

Keywords: Unresponsive diabetic macular edema , optical coherence tomography , retinal ischemia


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 6-C1

P. 597-603 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la correction prismatique dans la réhabilitation visuelle de patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge
  • S. Vettard, E. Dubois, M. Quaranta, M. Mauget-Faÿsse
| Article suivant Article suivant
  • Troubles respiratoires nocturnes et glaucome à pression normale ou élevée
  • J.-L. Batisse, J. Vix, B. Swalduz, N. Chave, F. Mage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.