Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La scientificité ouverte. « Controverses poppériennes » sur la méthode - 21/07/17

Doi : 10.1016/j.inan.2017.05.006 
G. Visentini
 Centre de recherches psychanalyse, médecine et société, université Paris-Diderot, Paris 7, place Paul-Ricoeur, bâtiment Olympes-de-Gouges, 75013 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans cet article, l’auteur propose une relecture, à destination du champ clinique, des « controverses poppériennes » concernant les critères de la scientificité. Y est ressaisi ce qui conduit Popper à réduire les sciences à leur branche expérimentale. Sont ensuite retracés les débats scientifiques qui, depuis 50 ans, ont largement affaibli puis invalidé la position poppérienne, bien qu’elle continue de valoir pour l’opinion commune. La pluralité des régimes de scientificité – relatifs aux objets expérimentaux, vivants, sociaux – étant aujourd’hui admise, rien ne s’oppose donc, sauf résistances liées à une imaginarisation de « La » science, à ce que les psychanalystes renouent avec leur tradition scientifique propre, au nom du réel dont ils sont théoriquement – non moins que thérapeutiquement – responsables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In this article, the author proposes a re-interpretation of Popperian controversies regarding criteria of scientificity, re-examining what drove Popper to reduce the sciences to their experimental branch. The article retraces 50 years of debates, which have weakened the Popperian position, despite the continued reference made to it in popular opinion. Given the wide acceptance of the idea that a plurality of scientific regimes exists, nothing – except resistance grounded in an imaginary ideal of a unitary “Science” – should stop psychoanalysts from reinvigorating their scientific tradition in the name of the clinical reality for which they are responsible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méthode, Science, Épistémologie, Popper, Psychanalyse

Keywords : Method, Science, Epistemology, Popper, Psychoanalysis


Plan


© 2017  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 2

P. 82-89 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La primauté des comportements automatiques. Entretien avec Yves Agid
  • Y. Agid, L. Poenaru
| Article suivant Article suivant
  • La psychanalyse parmi les sciences : pour un (autre) retour à Freud. Commentaire de l’article de G. Visentini « La scientificité ouverte “controverses poppériennes” sur la méthode »
  • N. Georgieff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.