Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une expérience sénégalaise des cellulites orbitaires - 08/03/08

Doi : JFO-12-2005-28-10-0181-5512-101019-200504051 

A.M. Wane,

E.A. Ba,

P.A. Ndoye-Roth,

A. Kameni,

M.E. Demedeiros,

M. Dieng,

M.R. Ndiaye,

P.A. Ndiaye,

S. Ben Nasr,

A. Wade

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Une expérience sénégalaise des cellulites orbitaires

But : Le but de ce travail réalisé à la clinique ophtalmologique de l’hôpital A le Dantec était de dégager les aspects épidémiologiques, cliniques et étiologiques de la cellulite orbitaire afin de définir la meilleure attitude à adopter, dans nos régions, pour la prise en charge des patients.

Patients et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective sur 9 ans portant sur 68 dossiers de patients hospitalisés. Nous avons relevé pour chaque patient, l’état civil, les antécédents, les données des examens cliniques et paracliniques, le type de traitement instauré et l’évolution.

Résultats : L’incidence était de 8,89 cas par an. L’âge moyen était 18 ans et le sex-ratio de 2,78 en faveur des hommes. Le délai moyen de consultation était de 11 jours. À l’examen initial la fièvre était souvent absente du syndrome infectieux. Tous les patients présentaient des douleurs frontales rétrobulbaires et une tuméfaction palpébrale inflammatoire associées dans 14,9 % des cas à une cécité, dans 77,7 % des cas à une exophtalmie et dans 67,2 % à une ophtalmoplégie dans des cas sans des troubles de la conscience. 57,1 % des patients étaient atteints d’une sinusite. Dès leur hospitalisation, tous les patients ont été eus par voie parentérale une antibiothérapie composée d’une β lactamine, d’un aminoside, d’un imidazole, associé à du dexaméthasone. Un traitement chirurgical complémentaire a été effectué chez 51,5 % des patients. L’évolution était favorable dans 55,9 % des cas. Trois patients sont décédés et 18 cas de cécité ont été relevés.

Conclusion : La cellulite orbitaire est une affection du sujet jeune, grave par ses complications. Cette urgence médicale nécessite une association d’antibiotiques efficients et une corticothérapie. Il est nécessaire d’adjoindre le traitement du foyer infectieux causal afin d’éviter les récidives. Dans notre contexte, l’association de ces trois molécules en première intension a permis de juguler l’infection en absence d’antibiogramme.

Abstract

Senegalese experience of orbital cellulitis

Aim: To show the etiological, clinical, and epidemiological aspects of orbital cellulitis at the ophthalmological clinic of A. le Dantec hospital.

Patients and method: This is a retrospective study conducted from January 1994 to October 2003. Sixty-eight patient records were used. We noted patients’ civil status, past medical history, clinical and paraclinical examinations, treatment received before and at admission to the clinic, and progression.

Results: The incidence of orbital cellulitis was 8.9 cases per year. The average age of patients was 18 years and the sex ratio 2.78 in favor of males. Patients were hospitalized for a mean of 11 days. The fever was often stopped at admission. All patients had violent retrobulbar pain, associated with inflammatory exophthalmos in 77.8% of cases, and ophthalmoplegia in 67.2%. Two cases of diplopia were noted; 57.5% had sinusitis. Streptococcus was the bacterium found most frequently. In hospital, all patients received three antibiotics (ampicillin, aminoglycoside, metronidazole) and prednisone. In 51.5% of the cases, surgical treatment was necessary. Progression was favorable in 55.88% of the cases. Three patients died and 18 cases of blindness were noted.

Conclusion: Orbital cellulitis is a young people’s disorder with serious complications. This medical emergency requires a combination of effective antibiotics and a corticosteroid. Treating the source of infections is essential to avoid recurrence. In our practice, these three drugs in association in first intention was beneficial without an antibiogram.


Mots clés : Cellulite , orbite , exophtalmie , antibiothérapie

Keywords: Cellulitis , orbit , exophthalmos , antibiotic


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 1089-1094 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la torche de Krats associée au coordimètre de Weiss dans l’étude de la cyclofusion
  • V. Paris
| Article suivant Article suivant
  • Révélation d’une neuropathie optique héréditaire de Leber dans un contexte de borréliose
  • R. Macarez, S. Bazin, D. Lagauche, B. Soullié, P. Giordano, F. May, B. Guigon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.