Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sclérectomie profonde non perforante au Brésil - 08/03/08

Doi : JFO-02-2005-28-2-0181-5512-101019-200501709 

R.A. Paletta Guedes [1, 2 et 3],

V.M. Paletta Guedes [2 et 3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Sclérectomie profonde non perforante au Brésil. Étude rétrospective sur trois ans

Introduction : Si la sclérectomie profonde est une alternative chirurgicale intéressante à la trabéculectomie, elle est cependant peu connue au Brésil et, en tout cas, mal acceptée par les ophtalmologistes brésiliens. Il est rapporté dans cette étude l’évaluation des résultats tensionnels et les éventuelles complications de cette technique chirurgicale réalisée chez 111 patients brésiliens avec un recul de 3 ans.

Matériel et méthode : Cent onze patients atteints de glaucome primitif à angle ouvert ont été opérés par 2 chirurgiens selon la même technique entre 1999 et 2002. La chirurgie a consisté à réaliser une sclérectomie profonde associée à une trabéculectomie ab externo, sans ouverture de la chambre antérieure. Un antimitotique, la mitomycine C (0,2 mg/ml), a été appliqué en peropératoire (pendant 3 minutes) chez 80 patients présentant des risques d’échec chirurgical (patients âgés de moins de 45 ans, mélanodermes, antécédents d’intervention chirurgicale oculaire). La surveillance post-opératoire régulière jusqu’à la fin du suivi a compris le relevé de l’acuité visuelle et de la tension oculaire, l’évaluation biomicroscopique du site de filtration et celle du nerf optique ainsi que l’analyse des relevés périmétriques. Le critère de succès absolu a été défini par une pression intra-oculaire (PIO) de moins de 18 mmHg sans traitement médical d’appoint et comme critère de succès relatif une PIO de moins de 18 mmHg avec un traitement médical d’appoint.

Résultats : L’âge moyen (± déviation standard) des patients opérés était de 63,7 ± 13,1 ans et 42,3 % des patients étaient mélanodermes. Le suivi moyen était de 19,4 mois (± 11,7). La PIO pré-opératoire moyenne était de 22,57 ± 4,92 mmHg et la PIO à la dernière consultation de 14,22 ± 2,89 mmHg ; 82,7 % des patients répondaient au critère de succès absolu au terme du suivi tandis que 93,3 % répondaient au critère de succès relatif. La probabilité de succès absolu à 3 ans, évaluée selon la méthode de Kaplan Meier, était de 76,1 %. Les taux de complication ont été mineurs : microperforation peropératoire (14,4 %), Seidel conjonctival (12,5 %), hyphéma (3,8 %), hypothalamie (2,9 %), décollement choroïdien (1 %), fibrose de la bulle de filtration (17,3 %).

Discussion/conclusion : Les résultats montrent que la sclérectomie profonde avec trabéculectomie externe est une technique chirurgicale efficace et peu invasive qui permet de contrôler la tension oculaire de la majorité des patients opérés, au prix d’un minimum de complications. À ce titre, cette chirurgie pourrait être proposée comme traitement de première intention du glaucome primitif angle ouvert avec hypertonie oculaire dans un pays où la population n’a qu’un accès très limité à un traitement médical hypotonisant oculaire trop coûteux.

Abstract

Nonpenetrating deep sclerectomy in Brazil: a 3-year retrospective study

Introduction: Nonpenetrating deep sclerectomy with external trabeculectomy has been proved to be an effective alternative to classic trabeculectomy for surgical treatment of primary open-angle glaucoma. However, this procedure is not well known nor well accepted among Brazilian ophthalmic surgeons. The aim of this study was to assess the results and success rate of this new filtering surgical procedure in a Brazilian population, with a 3-year follow-up.

Method: One-hundred eleven primary open-angle glaucoma patients underwent deep sclerectomy with external trabeculectomy between 1999 and 2002 (the surgery was performed by two different surgeons using the same procedure). The antimetabolite mitomycin C (0.2 mg/ml) was applied intraoperatively in 80 patients with high surgical risk of failure (80 patients under 45 years of age, black, and having had previous ocular surgery). The postoperative follow-up included assessment of visual acuity, measure of intraocular pressure (IOP), evaluation of the filtration site and optic nerve head using biomicroscopy, and analysis of visual field deficits. Complete success was defined as IOP less than 18 mmHg without medical treatment, while relative success was defined as IOP less than 18 mmHg with medical treatment.

Result: The mean age was 63.7 ± 13.1 years and 42.3% of patients were black. Mean follow-up was 19.4 months (± 11.7). The mean preoperative intraocular pressure was 22.57 ± 4.92 mmHg, while mean IOP at the last follow-up visit was 14.22 ± 2.89 mmHg, so that at the end of the follow-up, complete success was 82.7% and relative success was 93.3%. The cumulative probability of complete success was 76% at 3 years. The complication rate was low: intraoperative microperforations (14.4%), conjunctival seidel (12.5%), hyphema (3.8%), flat anterior chamber (2.9%), choroidal detachment (1%), and filtering bleb fibrosis (17.3%).

Discussion and conclusion: These results demonstrate that deep nonpenetrating sclerectomy with external trabeculectomy is a safe and efficient filtering procedure that provides satisfactory IOP control with a minimal rate of complications, even in patients with high surgical risk of failure such as the highly mixed Brazilian population. The results suggest that this revolutionary procedure could be used as first-intention treatment in Brazilian glaucomatous patients that do not have access to expensive medical treatment.


Mots clés : Glaucome , chirurgie filtrante , chirurgie non perforante , sclérectomie profonde , trabéculectomie externe

Keywords: Glaucoma , filtering surgery , nonpenetrating surgery , deep sclerectomy , ab externo trabeculectomy


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 191-196 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de deux formes d’application de médicaments : collyre versus lyophilisat
  • A. Lux, S. Dinslage, R. Süverkrüp, S. Maier, M. Diestelhorst
| Article suivant Article suivant
  • Leucémie aiguë lymphoblastique T/Lymphome lymphoblastique orbitaire chez l’enfant
  • K. Abdelouahed, M. Laghmari, S. Tachfouti, W. Cherkaoui, M. Khorassani, F. Alaoui M’Seffer, Z. Mohcine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.