Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kératoplastie transfixante à chaud dans les ulcères cornéens infectieux perforés - 08/03/08

Doi : JFO-03-2005-28-3-0181-5512-101019-200502305 

C. Boujemaa,

K. Souissi,

F. Daghfous,

S. Marrakchi,

A. Jeddi,

S. Ayed

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But : Évaluer le pronostic anatomique et fonctionnel de la kératoplastie transfixante à chaud dans le traitement des ulcères cornéens infectieux compliqués d’une perforation cornéenne.

Matériel et méthodes : Sept yeux de sept patients ayant eu une kératoplastie transfixante à chaud pour un ulcère cornéen infectieux compliqué d’une perforation cornéenne ont été inclus dans ce travail. Le succès anatomique a été défini par l’éradication du processus infectieux avec la préservation du globe de l’énucléation et de la phtisie. La survie du greffon a été définie par la présence d’un greffon clair.

Résultats : L’âge moyen des patients était de 40,5 ans. Quatre yeux présentaient un ulcère cornéen bactérien et 3 yeux avaient un ulcère cornéen herpétique. Un succès anatomique a été obtenu dans 6 yeux. Le greffon est resté clair dans 2 yeux. Un rejet a été noté dans 4 yeux avec un délai moyen de quatre mois et demi. Les complications postopératoires se sont traduites par : une inflammation oculaire (7 yeux), une hypertonie oculaire (3 yeux), l’apparition d’une cataracte (1 œil), la présence de synéchies antérieures périphériques (1 œil), une ectasie du greffon (1 œil), une réinfection bactérienne (1 œil) et une récidive de la kératite herpétique (1 œil). Le suivi moyen est de 22 mois avec un suivi minimum de 9 mois et un suivi maximum de 32 mois.

Conclusion : La kératoplastie transfixante à chaud permet de préserver l’intégrité du globe oculaire et d’éradiquer le processus infectieux dans la grande majorité des ulcères infectieux bactériens et herpétiques perforés. La réhabilitation visuelle ne constitue qu’un objectif secondaire à atteindre. Un traitement antimicrobien adapté permet de réduire le risque d’infection du greffon et un traitement corticoïde permet de diminuer la fréquence de certaines complications, notamment le rejet de la greffe.

Abstract

Purpose: To evaluate anatomical and functional prognosis of urgent penetrating keratoplasty in perforated infectious corneal ulcers.

Methods: Seven eyes of seven patients had an urgent penetrating keratoplasty for perforated infectious corneal ulcers. Anatomical success was defined by eradication of infection and preservation of eye from enucleation and phthisis bulbi. Corneal graft survival was defined by the presence of a clear graft.

Results: The patients’mean age was 40.5 years. Four eyes had bacterial corneal ulcer and three eyes had herpetic corneal ulcer. Anatomical success was obtained in six eyes. The graft remained clear in two eyes. Graft rejection was noted in four eyes after a mean period of 4.5 months. Postoperative complications were ocular inflammation (one eye), ocular hypertension (three eyes), cataract (one eye), peripheral anterior synechiae (one1 eye), graft ectasia (one eye), bacterial infection (one eye) and recurrent herpetic keratitis (one eye). The mean follow-up period was 22 months, ranging from 9 to 32 months.

Conclusion: Urgent penetrating keratoplasty can preserve eye integrity and eradication of the infectious process in a large part of perforated bacterial and herpetic corneal ulcers. Visual rehabilitation is often a secondary objective. Adapted antimicrobial treatment reduces graft reinfection and steroid treatment reduces the frequency of some complications, especially graft rejection.


Mots clés : Kératoplastie , ulcère cornéen , kératite herpétique

Keywords: Keratoplasty , corneal ulcer , herpetic , keratitis


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 3

P. 267-272 - mars 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lentille intraoculaire réfractive multifocale pour la correction de la presbytie chez le sujet phaque
  • G. Baikoff, G. Matach, A. Fontaine, C. Ferraz, C. Spera
| Article suivant Article suivant
  • Effets tissulaires et mécaniques observés lors de l’expérimentation d’un microkératome laser femtoseconde pour la chirurgie réfractive cornéenne
  • D. Touboul, F. Salin, B. Mortemousque, A. Courjaud, P. Chabassier, E. Mottay, F. Léger, J. Colin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.