Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tumeur vasculaire cérébrale révélée par un flou visuel concomitant à la découverte d’une pupille d’Adie - 08/03/08

Doi : JFO-04-2005-28-4-0181-5512-101019-200503697 

T. Rodallec [1],

P. Fiandrino [2],

M.-T. Iba-Zizen [1],

E. Cabanis [1],

P. Gastaud [2],

J.-P. Nordmann [1],

C. Baudouin [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Tumeur vasculaire cérébrale révélée par un flou visuel concomitant à la découverte d’une pupille d’Adie

Introduction : Les malformations artério-veineuses cérébrales (MAVc) représentent un groupe relativement rare au sein des lésions vasculaires intracrâniennes (télangiectasie, cavernome, angiome veineux). Nous rapportons le cas d’une patiente présentant une symptomatologie visuelle atypique de révélation d’une MAVc.

Observation : Une patiente âgée de 48 ans, se présente aux urgences pour un flou visuel bilatéral récent. À l’obscurité, on note une discrète anisocorie gauche. L’examen à la lampe à fente montre une semi-mydriase aréflexique gauche (directe et consensuelle) et à droite, le réflexe photomoteur (direct et consensuel) est normal. En accommodation convergence, il existe une contraction pupillaire gauche. Le diagnostic de pupille d’Adie est évoqué et confirmé par le test à la pilocarpine diluée à 0,125 %. Devant ce tableau clinique, on réalise un champ visuel (CV) car la symptomatologie du flou visuel demeure inexpliquée. Le CV objective un scotome latéral homonyme inférieur gauche. Une neuro imagerie IRM montre une malformation artério-veineuse occipitale droite.

Discussion : Un examen rapide aurait pu créer une confusion entre cette anisocorie non douloureuse et une compression du III intrinsèque gauche. Ce scotome récent signe une évolutivité de la MAVc. L’histoire naturelle des MAVc montre que le risque essentiel de ces lésions est représenté par la survenue d’une hémorragie intracrânienne. Une artériographie cérébrale précisant la vascularisation afférente et efférente du nidus a été proposée afin de discuter d’une décision thérapeutique radicale.

Conclusion : Cette observation est originale car elle associe la découverte concomitante d’une MAVc et d’une pupille d’ADIE. Les MAVc symptomatiques sont graves ; leur prise en charge nécessite une coopération multidisciplinaire afin de réduire le risque de mortalité. Elle rappelle l’importance de l’examen du champ visuel devant tout patient se plaignant de flou visuel avec un examen ophtalmologique normal.

Abstract

Arteriovenous malformation of the brain revealed through a visual blur and Adie’s pupil

Introduction: Arteriovenous malformations of the brain (BAVMs) are a relatively rare group involving intracranial vascular lesions (telangiectasia, cavernous malformation, venous anomaly). We report the case of a patient who presented an atypical visual symptomatology revealing a BAVM.

Observation: A 48-year-old woman consulted for a recent bilateral visual blur. In darkness, discrete anisocoria appeared on the left eye. At the biomicroscopy light examination, we found areflexic semi-mydriasis (direct and consensual) on the left eye; the light reflex (direct and consensual) on the right eye was normal. During the accommodative reflex test the left pupil contracted. We propose the diagnosis of Adie’s pupil, which was confirmed by the pilocarpine test (0.125%). We decided to examine the visual field because the symptomatology of the visual blur remained unexplained. The visual field showed a left homonymous inferior lateral scotoma. MRI showed a right occipital arteriovenous malformation.

Discussion: A quick examination could confuse painless anisocoria with a compression of the IIIrd intrinsic left nerve. This recent scotoma revealed BAVM progression. The natural history of BAVMs shows that the essential risk of these injuries is the onset of an intracranial hemorrhage. To reach a radical therapeutic decision, a cerebral arteriography clarifying the afferent and efferent vascularity of the nidus was carried out.

Conclusion: This case is original in that it associates the concomitant discovery of a BAVM and Adie’s pupil. Symptomatic BAVMs are extremely serious. Planning their treatment requires multidisciplinary cooperation in order to reduce the risk of mortality.


Mots clés : Malformations artério-veineuses cérébrales , pupille d’Adie , anisocorie , scotome , champ visuel

Keywords: Arteriovenous malformations of the brain , Adie’s pupil , anisocoria , scotoma , visual field


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 401-406 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic et traitement des glaucomes
  • F. Paycha, G. Nepoux (in memoriam), O. Roche, P. Dureau, Y. Uteza, J.-L. Dufier
| Article suivant Article suivant
  • Atrophie essentielle de l’iris associée à un œdème maculaire cystoïde chronique
  • E. Fourmaux, L. Velasque

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.