Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison des aberrations optiques oculaires d’ordre élevé induites par différentes géométries de lentilles multifocales - 08/03/08

Doi : JFO-06-2005-28-6-0181-5512-101019-200503206 

C. Peyre [1],

L. Fumery [2],

D. Gatinel [3 et 4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Comparaison des aberrations optiques oculaires d’ordre élevé induites par différentes géométries de lentilles multifocales

But de l’étude : Analyser l’effet de différentes géométries de lentilles multifocales sur les aberrations optiques oculaires d’ordre élevé grâce au recueil et à la décomposition du front d’onde par les polynômes de Zernike.

Matériels et méthodes : Trente yeux de sujets jeunes non presbytes ont été équipés de 8 lentilles multifocales différentes. Les lentilles adaptées étaient les suivantes : Soflens-Multifocale HIGH, Soflens-Multifocale LOW, Focus Progressive, Acuvue Bifocale ADD +2,00, Rythmic Multifocale P1, Rythmic Multifocale P2, Proclear N ADD +2,00 (Vision de Près centrale), et la Proclear D ADD +2,00 (Vision de loin centrale). Chaque lentille corrigeait la vision de loin du patient. Les examens aberrométriques ont été effectués successivement sans lentille, puis avec chaque lentille. Tous ces examens ont été réalisés grâce à l’aberromètre de Shack-Hartmann, Zywave® (Bausch et Lomb).

Résultats : Après la pose de chaque lentille, le taux global d’aberrations optiques de haut degré a augmenté. Le résultat le plus significatif concernait le coefficient de Zernike a(4,0) qui était modifié quelle que soit la géométrie adaptée, le coefficient moyen sans lentilles étant de – 0,178 ± 0,121 µm. Les lentilles à vision de près centrale (VPC) ont engendré une inversion du signe de ce coefficient. Les lentilles à vision de loin centrale (VLC) induisaient l’effet inverse en augmentant les aberrations sphériques positives. L’analyse des « Root Mean Square » (RMS) a mis en évidence une augmentation significative du niveau global d’aberrations oculaires pour les lentilles Proclear D (0,396 ± 0,109 µm sans lentille, 0,511 ± 0,123 µm avec lentille soit une augmentation de 29 % ; t = 4,81 Student à 29 degrés de libertés, p ≪ 0,05), Proclear N (0,396 ± 0,109 µm sans lentille, 0,568 ± 0,165 µm avec lentille soit une augmentation de 43 % ; t = 3,77 Student à 29 degrés de libertés, p ≪ 0,05) et Acuvue Bifocale (0,396 ± 0,109 µm sans lentille, 0,567 ± 0,162 µm avec lentille soit une augmentation de 43 % ; t = 4,78 Student à 29 degrés de libertés, p ≪ 0,05).

Conclusion : La localisation de la zone d’addition pour la vision de près détermine le signe de la variation du coefficient a(4,0). Les lentilles à géométrie VPC semblent engendrer le plus d’aberrations de sphéricité négatives. Les lentilles à géométrie VLC semblent quant à elles les plus pourvoyeuses d’aberrations de sphéricité positives. Le décentrement relatif des lentilles multifocales relatif à la pupille irienne pourrait générer une augmentation des aberrations impaires. La mesure de l’effet des différentes géométries de lentilles multifocales sur les aberrations oculaires d’ordre élevé peut être utile pour comprendre les plaintes formulées par les patients.

Abstract

Comparison of high-order optical aberrations induced by different multifocal contact lens geometries

Purpose: To analyze the effects of different multifocal soft contact lens geometries on high-order ocular optical aberrations.

Materials and methods: Thirty nonpresbyopic eyes were fitted with eight multifocal contact lenses: Soflens Multifocal High, Soflens Multifocal Low, Focus progressive, Acuvue Bifocal Add +2.00, Rythmic Multifocal Profile 1, Rythmic Multifocal Profile 2, Proclear D Add 2.00, Proclear N Add 2.00. All these contact lenses corrected the ametropia for far distance. The ocular aberrations were measured with and without each contact lens using a Hartmann-Shack aberrometer, (Zywave from Bausch and Lomb) successively after pupil dilation with one or two drops of Neo-Synephrine and wavefront decomposition in Zernike polynomials up to the 5th order.

Results: Odd and even aberrations increased for all the tested multifocal soft contact lenses. The most significant increase was noted for the a(4.0) Zernike coefficient. The mean value of a(4.0) without contact lens was –0.178±0.121µm. The contact lenses having a central zone for near addition cause the inversion of the sign of the a(40) coefficient The central far vision contact lens leads to the opposite effect, increasing spherical positive aberrations. The most significant increase in total high-order ocular aberrations were noted for Proclear D soft contact lenses (0.396±0.109µm without contact lens, 0.511±0.123µm with contact lens; p≪0.05, +29%), for Proclear N soft contact lenses (0.396±0.109µm without contact lens, 0.568±0.165µm with contact lens; p≪0.05 +43%) and for Acuvue Bifocal soft contact lens (0.396±0.109µm without contact lens, 0.567±0.162µm with contact lens; p≪0.05 +43%).

Conclusion: Wearing multifocal contact lenses induces an increase in high-order ocular aberrations. The location of the near addition zone is related to the sign of the variation of the a(4.0) coefficient. The central near vision multifocal contact lenses seem to induce large amounts of negative spherical aberrations. The far vision contact lenses seem to induce an increase in positive spherical aberrations. The relative decentration of the lens to the pupil may explain the increase in odd high-order aberrations. These results might be useful to understand the visual complaints of patients fitted with multifocal contact lenses.


Mots clés : Aberrométrie , polynômes de Zernike , lentilles souples multifocales , multifocalité , qualité de vision , presbytie

Keywords: Aberrometry , Zernike polynomials , multifocal soft contact lenses , multifocality , quality of vision , presbyopia


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 6

P. 599-604 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Migrations pigmentaires après implant Artisan : importance de la flèche cristallinienne comme critère de sécurité
  • G. Baikoff, G. Bourgeon, H. Jitsuo Jodai, A. Fontaine, F. Vieira Lellis, L. Trinquet
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des différents systèmes de vitrectomie
  • J.-P. Hubschman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.