Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Difficultés diagnostiques face à une tumeur papillaire pigmentée. À propos d’un cas - 08/03/08

Doi : JFO-06-2005-28-6-0181-5512-101019-200501924 

Z. Hajji,

M. Charif Chefchaouni,

Z. Chaoui,

L. Agnaou,

A. Berraho

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Difficultés diagnostiques face à une tumeur papillaire pigmentée. À propos d’un cas

Le mélanocytome papillaire est une tumeur bénigne pigmentée de la tête du nerf optique. Souvent asymptomatique, il peut engendrer une baisse de l’acuité visuelle sans que celle-ci soit en rapport avec une transformation maligne. Nous rapportons l’observation d’une femme, âgée de 49 ans, qui consulta pour baisse de l’acuité visuelle de l’œil gauche. L’examen du fond d’œil révélait une tumeur pigmentée papillaire avec une composante choroïdienne adjacente juxtapapillaire. L’angiographie fluoresceïnique objectivait une hypofluorescence tumorale associée à un œdème de la partie papillaire indemne. L’échographie montrait une saillie papillaire à haute réflectivité interne sans extension rétro-bulbaire. L’imagerie par résonance magnétique nucléaire objectivait un hypersignal papillaire en T1. Après un suivi de 20 mois, la lésion est stable. Cette observation illustre les difficultés diagnostiques entre mélanocytome et mélanome malin papillaires. Les signes atypiques tels le siège papillaire nasal supérieur avec composante choroïdienne adjacente, la baisse de l’acuité visuelle et l’œdème de la partie papillaire indemne sont analysés. La baisse de l’acuité visuelle peut s’expliquer par la neuropathie optique et/ou des phénomènes vasculaires obstructifs. Par ailleurs, le mélanocytome est, à l’inverse du mélanome malin, une lésion stable ou qui augmente de taille très lentement sur plusieurs années. Une surveillance régulière basée sur les rétinographies couleurs est indispensable bien que la transformation maligne d’un mélanocytome papillaire soit exceptionnelle.

Abstract

Diagnostic difficulties in pigmented tumor of the optic nerve head. A case report

Melanocytoma of the optic disc is a benign pigmented tumor located on the optic nerve head. Most cases are visually asymptomatic but in rare cases it can cause visual loss, which does not necessarily involve malignant transformation. We present a case of melanocytoma in a 49-year-old woman who presented with decreased vision in her left eye. The pigmented mass was in close continuity with the juxtapapillary adjacent choroid. Fluorescein angiography demonstrated hypofluorescence with adjacent disc edema. Ultrasonography disclosed a high internal reflectivity mass in the optic nerve head without retrobulbar extension. Magnetic resonance imaging (T1 weighted images) disclosed a hyperintense signal on the optic nerve head. The tumor was stationary for 20months. This report emphasizes problemes differentiating a melanocytoma from malignant melanoma of the optic nerve. Unusual features of melanocytoma (superior nasal location in the optic disc with an adjacent choroidal component, a decrease in visual acuity and disc edema surrounding the tumor) are discussed. Visual loss can be induced by optic neuropathy or retinal vascular obstruction. Melanocytomas grow very slowly over several years or remains stable, in contrast to malignant melanoma. In suspicious cases, close follow-up with serial fundus photographs is essential, although malignant transformation is exceptional.


Mots clés : Melanocytoma of the optic disc , malignant melanoma


Mots clés : Mélanocytome papillaire , mélanome malin


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 6

P. 614-617 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myosite orbitaire et rectocolite ulcéro-hémorragique
  • R. Macarez, S. Bazin, F. Weber, P. Giordano, P. Bernard, S. Grubain, E. de la Marnierre, B. Guigon
| Article suivant Article suivant
  • Éviscération suivie d’énucléation avec implantation secondaire à la suite d’endophtalmie
  • M.-C. Gaillard, F. Gianoli, B. Spahn

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.