Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation clinique de 5FU-héparine dans la prévention de la prolifération vitréorétinienne - 08/03/08

Doi : JFO-09-2005-28-7-0181-5512-101019-200506595 

S. Scheer,

C. Morel,

F. Poisson,

S. Bonnel,

O. Touzeau,

J.-A. Sahel,

L. Laroche

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Évaluation clinique de 5FU-héparine dans la prévention de la prolifération vitréorétinienne

Objectif : Le but de cette étude est d’évaluer la tolérance et l’efficacité de l’adjonction de 5-FU et d’héparine dans le liquide de vitrectomie pour prévenir la prolifération vitréorétinienne (PVR) dans la chirurgie du décollement de rétine.

Matériel et méthodes : Deux groupes consécutifs de 30 yeux présentant un décollement de rétine rhegmatogène (stade C1 ou plus) ont été prospectivement comparés. Une association de 5 fluoro-uracile (5-FU) et d’héparine a été ajoutée dans le liquide de vitrectomie d’un groupe. La tolérance clinique et l’efficacité ont été évaluées régulièrement durant 1 an.

Résultats : Le nombre de kératites le lendemain de l’intervention était plus important dans le groupe traité (p = 0,005). Cette différence avait disparu une semaine après l’intervention (p = 0,54). L’hyperhémie conjonctivale était plus importante dans le groupe traité le lendemain et une semaine après l’intervention (p = 0,04). En revanche, l’état cutané, le Tyndall hématique, l’inflammation de la chambre antérieure et la pression intraoculaire n’étaient pas différents dans les deux groupes (p ≥ 0,14). Le nombre de ré interventions à 1 mois et à 1 an n’était pas significativement différent (p ≥ 0,3). L’état anatomique (« rétine à plat ») et fonctionnel (acuité visuelle) n’étaient pas différents dans les deux groupes à 1 an (p ≥ 0,12).

Conclusion: L’adjonction de 5-FU et d’héparine dans le liquide de vitrectomie est bien tolérée. Toutefois, son efficacité non démontrée dans cette étude devrait être évaluée sur un plus grand nombre d’yeux avec des stades de PVR moins évolués (stade B).

Abstract

Prevention of proliferative vitreoretinopathy using 5-FU heparin: clinical tolerance and efficacy

Purpose: To study the safety and efficacy of adjuvant combination therapy using 5-fluorouracil and heparin for prevention of proliferative vitreoretinopathy (PVR) during vitrectomy for retinal detachment surgery.

Methods: Two consecutivegroups of 30 eyes with a rhegmatogenous retinal detachment (grade C1 or more) were prospectively compared. In the study group, 5-FU and heparin were administrated in the intraoperative infusion. Clinical safety and the efficacy were regularly studied over 1 year.

Results: In the 5-FU heparin therapy group, keratitis was more frequently observed the 1st day after surgery (p=0.005), but not after 1 week (p=0.54). However, conjunctival hyperemia was more severe after 1 and 7 days (p=0.04). In both groups, no differences were found concerning intraocular pressure, postoperative hemorrhage or inflammatory reaction (flare) of the anterior chamber and the aspect of the eyelids (p≥0.14). The number of reoperations resulting from PVR, after 1 month and 1 year, was not significantly different between the two groups (p≥0.3). The reattachment rate and visual acuity (BSCVA) were not statistically different after 1 year (p≥0.12).

Conclusion: Adjuvant combination therapy using 5-FU and heparin seems to be safe. However, its efficacy needs to be demonstrated by larger studies including eyes presenting a lower grade of PVR (grade B).


Mots clés : Prolifération vitréorétinienne , 5-FU, héparine , décollement de rétine

Keywords: Proliferative vitreoretinopathy , 5-fluorouracil , heparin , retinal detachment


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 7

P. 701-706 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Microscopie confocale et pathologies de la surface oculaire : corrélations anatomo-cliniques
  • R. De Nicola, A. Labbé, N. Amar, B. Dupas, C. Baudouin
| Article suivant Article suivant
  • Les traumatismes oculaires chez les enfants âgés de 0 à 15 ans
  • G. Yaya, G. Bobossi Serengbe, A. Gaudeuille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.