Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les ésotropies précoces : comparaison des résultats chirurgicaux en fonction de la date opératoire avant et après 30 mois - 08/03/08

Doi : JFO-09-2005-28-7-0181-5512-101019-200506598 

C. Vasseneix,

A. Retout,

D. Ducrotte,

G. Brasseur

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les ésotropies précoces : comparaison des résultats chirurgicaux en fonction de la date opératoire avant et après 30 mois

But : Présenter et comparer les résultats chirurgicaux d’enfants présentant une ésotropie précoce ou congénitale, opérée avant ou après 30 mois, dans le service d’Ophtalmologie de Rouen, entre 1996 et 2000.

Méthodes : Nous avons inclus dans une étude rétrospective 37 patients dont 23 filles et 14 garçons : les 19 patients opérés avant l’âge de 30 mois constituaient le 1er groupe (âge moyen : 24 mois, [15-30 mois], et les 18 patients opérés après l’âge de 30 mois le 2e groupe (âge moyen : 56  mois, [38-81 mois]. L’hypermétropie était supérieure à 2 D dans 14 cas sur 19 dans le 1er groupe, et dans 13 cas sur 18 dans le 2e groupe. Nous avons noté dans les deux groupes la technique chirurgicale (chiffre de recul des muscles droits médiaux, intervention sur les obliques inférieurs et/ou les droits supérieurs). Nous avons comparé l’amblyopie pré- et post-opératoire, et la déviation (angle objectif) de loin et de près en pré- et postopératoire. Les critères d’exclusion ont été un recul inférieur à 3 mois, une survenue de l’ésotropie après 12 mois, un âge supérieur à 7 ans lors de la 1re intervention, et toute pathologie neurologique associée. Nous avons relevé enfin l’aspect esthétique et la présence ou non d’une union binoculaire en postopératoire. Les résultats ont été considérés comme un succès en cas d’orthotropie ou d’ésotropie inférieure à 15 D, ou en cas d’exotropie consécutive inférieure à 10 D.

Résultats : Le recul du suivi a été en moyenne de 30 mois pour le 1er groupe [3-56 mois] et de 28 mois pour le 2e groupe [3-67 mois]. Les résultats moteurs ont été sensiblement comparables dans les deux groupes, avec 10 succès sur 19 (ésotropie (ET) inférieure à 15 D ou exotropie (XT) inférieure à 10 D) dans le 1er groupe, et 15 succès sur 18 dans le 2e groupe. De même, nous avons noté 3 échecs sur 19 (ET supérieure à 20 D ou XT supérieure à 15 D) dans le premier groupe et 3 succès sur 18 dans le deuxième groupe. L’importance de l’amétropie et de l’angle en pré-opératoire n’a pas influé pas sur le résultat moteur (p ≪ 0,05). Deux enfants ont dû subir une réintervention dans le groupe 1 contre trois dans le groupe 2 dont un a été réopéré une 3e fois. Les résultats sensoriels ont été également comparables dans les deux groupes, avec une union binoculaire pour 6 patients sur 19 pour le premier groupe et 7 patients sur 18 pour le deuxième. Enfin, une amblyopie a persisté en postopératoire dans 1 cas pour les 2 groupes.

Conclusion : Les résultats moteurs de la chirurgie de l’ésotropie précoce dans cette étude sont conformes aux données de la littérature et très satisfaisants, ce qui n’est pas le cas des résultats sensoriels. Cette étude n’a pas mis en évidence de différence entre les résultats des opérés avant ou après 30 mois. Ce résultat est peut-être dû au manque de recul, mais reflète plus probablement la réalisation semi-précoce (moins de 30 mois), mais déjà trop tardive, de l’intervention par rapport aux données de la littérature (moins de 24 mois).

Abstract

Infantile esotropia: comparison of surgery results when the intervention takes place before or after 30 months of age

Objective: Present and compare surgery results of children with congenital or infantile esotropia, who had surgery before or after 30 months of age, in the Rouen Department of Ophthalmology between 1996 and 2000.

Patients and Methods: A retrospective study included 37 patients, 23 females and 14 males, 19 in the first group who had surgery before 30 months at an average age of 24 months (15-30) and 18 in the second group who had surgery after 30 months at an average age of 56 months (38-81). Hypermetropia was found up to 2 diopters for 14 of 19 patients in the first group and 13 of 18 in the second. We noted the surgical procedure. We compared pre- and postoperative amblyopia as well as pre- and postoperative objective deviations at near and distance ranges. The exclusion criteria were follow-up for less than 3 months, esotropia emergence after 12 months of age, children aged more than 7 years at the first surgery, and children with central nervous system disorders. Finally, esthetic aspect, postoperative distance and near sensory results were evaluated. Success was defined by orthotropic position, esotropia less than 15 prism diopters, or consecutive exotropia less than 10 prism diopters.

Results: The mean follow-up after surgery was 30 months (3-56) for the first group and 28 months (3 – 67) for the second. Motor results were similar between the two groups: we found 10 out of 19 successes (esotropia (ET) less than 15 diopters (D) or exotropia (XT) less than 10 D) in the first group, and 15 out of 18 successes in the second group. There were 3 out of 19 failures (ET more than 20 D or XT more than 15 D) in the first group and 3 out of 18 in the second. Hypermetropia and preoperative deviation were not significantly different for good or bad motor results (p ≪ 0.05). A second-step surgery was performed for two children in the first group and three in the second group, and one of the three children of the second group had a third step. Sensory results were very similar with 6 of 19 cases achieving binocular union in the first group and 7 of 18 in the second one. Finally, one patient from each group presented amblyopia after surgery.

Conclusion: In our study, as in the literature, infantile esotropia surgery can result in excellent motor alignment, while sensory results are not as good. It appears in our study that there is no significant advantage in performing surgery before 30 months for infantile esotropia. The follow-up of our patients may have been insufficient, and our definition of the semi-early surgery (before 30 months) was already too late in comparison with other studies (less than 24 months).


Mots clés : Ésotropie précoce , chirurgie semi-précoce , résultats moteurs , résultats sensoriels , amblyopie

Keywords: Congenital esotropia , early surgery , amblyopia , motor and sensorial results


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 7

P. 743-748 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pronostic chirurgical respectif du syndrome de traction vitréomaculaire et de la membrane épimaculaire idiopathiques
  • A.-C. Gribomont
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des œdèmes maculaires par injection intravitréenne d’acétonide de triamcinolone
  • A. Ladjimi, H. Zeghidi, S. Ben Yahia, S. Zaouali, S. Jenzri, R. Messaoud, S. Attia, M. Khairallah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.