Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Uvéites et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : à propos de 3 cas - 08/03/08

Doi : JFO-10-2005-28-8-0181-5512-101019-200507634 

Z. Chaoui,

A. Bernoussi,

M. Belmekki,

A. Berraho

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont représentées essentiellement par la maladie de Crohn et la rectocolite ulcéreuse ou ulcéro-hémorragique (RCH), qui associent des manifestations extra-intestinales, en particulier, articulaires et oculaires. L’uvéite antérieure constitue la principale manifestation oculaire et reste exclusivement sous la dépendance de processus inflammatoires.

Matériel et méthodes : Nous rapportons trois cas d’uvéite bilatérale et synéchiante entrant dans le cadre d’une RCH, dans 2 cas, et d’une maladie de Crohn, dans 1 cas. Dans les 2 premiers cas l’uvéite est survenue après 8 ans d’évolution de la maladie qui était stabilisée par sulfasalazopyridine, et 6 mois après une colectomie subtotale. Dans le troisième cas, la patiente était suivie pour une maladie de Crohn depuis 3 ans, avec des poussées d’uvéite antérieure concomitantes des poussées intestinales.

Résultats : Dans les deux premiers cas, l’évolution était favorable sous corticothérapie locale sans récidive. Dans le troisième cas, la corticothérapie locale et générale a permis de juguler l’inflammation oculaire, mais l’évolution a été marquée par une seclusion pupillaire et installation d’un glaucome post-inflammatoire ayant nécessité une trabéculectomie.

Discussion : L’uvéite antérieure constitue la principale manifestation oculaire dans les MICI. Sa fréquence est de 1,9-4,5 % dans la maladie de Crohn et de 1,6 % dans la RCH. Son évolution est synchrone des poussées évolutives de la maladie et son traitement est basé sur les anti-inflammatoires. Mais dans les formes graves récidivantes, la guérison est obtenue après résection de la totalité du segment intestinal malade (colectomie) dans la maladie de Crohn ou d’une coloproctectomie, dans la RCH.

Abstract

Introduction: The most frequent inflammatory chronic bowel diseases are Crohn disease and ulcerative colitis, which present extra intestinal manifestations, particularly, arthritis and ocular inflammation. Anterior uveitis is the main ocular manifestation and remains exclusively an inflammatory process.

Materiel and methods: We report three cases of bilateral uveitis, with ulcerative colitis in two cases and Crohn disease in the last case.

In the two first cases, uveitis occurred after 8 years of bowel disease which was stabilized by sulfasalazopyridine and 6 months after bowel surgery. In the third case, the patient was followed for Crohn disease for 3 years with anterior uveitis relapse concomitant to bowel relapse.

Results: In the two first cases, there was no recurrence after corticosteroids topical therapy. In the third case, topical and systemic corticosteroids provided adequate control of ocular inflammation, but the follow-up was marked by pupillary and inflammatory glaucoma, which required gonio-surgery.

Discussion: Anterior uveitis is the most frequent ocular manifestation in chronic inflammatory bowel disease: approximately 1.9-4.9% in Crohn disease and 1.6% in ulcerative colitis. The uveitis course is synchronous with bowel relapse and its treatment requires anti-inflammatory agents. Nevertheless, in severe relapse, recovery is obtained after the resection of the entire involved bowel segment.


Mots clés : Uvéite , inflammation , intestin , Crohn , rectocolite ulcéro-hémorragique

Keywords: Uveitis , inflammation , bowel , Crohn disease , ulcerative colitis


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 8

P. 854-856 - octobre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mucoviscidose, uvéite infantile et sclérose en plaques à l’âge adulte
  • D. Baudet, M.-C. Minot-Myhie, J.-L. Guyomard, F. Vanhaecke, G. Edan, J.-F. Charlin
| Article suivant Article suivant
  • Histiocytose langerhansienne à localisation orbitaire
  • M. Charif Chefchaouni, L. Lahlou, Z. Hajji, Z. Chaoui, M. El Khorassani, F. Msefer Alaoui, A. Berraho

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.