Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats chirurgicaux des exotropies primitives concomitantes à grand angle chez les enfants - 08/03/08

Doi : JFO-01-2006-29-1-0181-5512-101019-200504054 

D. Aslanis,

V. Follidi,

I. Constantopoulos,

G. Spyropoulos,

P. Paikos

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résultats chirurgicaux des exotropies primitives concomitantes à grand angle chez les enfants

Introduction : Le but de cette étude est d’évaluer les résultats chirurgicaux des exotropies primitives concomitantes à grand-angle (> 30 Δ) de l’enfant après une seule intervention et d’analyser les facteurs qui, éventuellement, peuvent influencer ces résultats.

Patients et méthodes : Nous avons effectué une étude rétrospective de tous les enfants présentant une exotropie primitive concomitante à angle supérieure à 30 Δ, qui ont été opérés dans notre service de janvier 1996 à décembre 2000. Cent trente-huit dossiers ont été revus. Ont été exclus de l’étude les enfants avec un syndrome alphabétique important, des syndromes de rétraction, des nystagmus, les enfants ayant une maladie neurologique et les enfants aux antécédents de chirurgie ophtalmologique. Les résultats postopératoires ont été classés en trois catégories : exotropie résiduelle de plus de 10 Δ ; bon résultat postopératoire (esotropie ≪ 10 Δ, orthotropie ou exotropie ≪ 10 Δ) ; et ésotropie consécutive de plus de 10 Δ.

Résultats : Quatre-vingt-dix-sept enfants remplissaient les critères de l’étude. Quarante (41,2 %) étaient des garçons et 57 (58,8 %) des filles. L’âge moyen était de 6,5 ans (SD : 3,1) le jour de la chirurgie. 70,1 % (68 sur 97) avaient une exotropie intermittente. Vingt-six enfants (26,8 %) ont subi un recul de deux droits externes ; soixante-sept enfants (69,1 %) une opération unilatérale, recul du droit latéral/résection du droit médial et quatre enfants (4,1 %) une opération sur trois muscles horizontaux. Soixante-neuf pour cent des enfants opérés ont eu un bon résultat postopératoire un an après l’intervention, selon les critères de notre étude.

Discussion/conclusion : Les exotropies primitives concomitantes à grand-angle chez les enfants, peuvent être corrigées avec une seule intervention chirurgicale, unilatérale ou bilatérale, avec un succès qui, dans cette étude, a atteint 69 %.

Abstract

Surgical results in childhood primary comitant large-angle exotropia

Introduction: The purpose of this study was to evaluate the surgical results in childhood primary comitant large-angle exotropia (>30Δ) after a single operation and to analyze the factors that could influence these results.

Patients and methods: We carried out a retrospective study in all children presenting with comitant primitive exotropia at an angle greater than 30Δ, who were operated on in our department from January 1996 to December 2000 by various surgeons. One hundred thirty-eight (138) cases were reviewed. The children with a substantial A or V phenomenon, retraction syndromes, nystagmus, those presenting with a neurological disease and those who had had previous eye surgery were excluded. The postoperative results were classified in three categories: residual exotropia over 10Δ, good postoperative result (esotropia ≪10Δ, orthotropia or exotropia ≪10Δ), and consecutive esotropia over 10Δ.

Results: Ninety-seven children fulfilled the study criteria. Forty (41.2%) were boys and 57 (58.8%) girls. The average age at the time of surgery was 6.5 years (SD 3.1). Sixty-eight of 97 (70.1%) had intermittent exotropia. Twenty-six children (26.8%) underwent a bilateral recession of the lateral rectus, 67 (69.1%) a unilateral operation, recession of a lateral rectus/resection of a medial rectus, and four (4.1%) an operation on three horizontal muscles. Sixty-nine percent of the children operated on had a good postoperative result, according to criteria defined in our study, 1 year after surgery.

Discussion/conclusion: Childhood primary comitant large-angle exotropia can be corrected with a single surgical procedure, unilateral or bilateral, with a success rate which, in our study, reached 69%.


Mots clés : Exotropie , enfant , traitement chirurgical

Keywords: Exotropia , children , operation , intermittent


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 37-42 - janvier 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet des nitrites et des nitrates sur les rétines de bœuf in vitro
  • D. Hartani, H. Belguendouz, H. Guenane, L. Chachoua, O.Q. Lahlou-Boukoffa, C. Touil-Boukoffa
| Article suivant Article suivant
  • Dysfonction visuelle et occlusion artérielle : association à la mutation Leiden du facteur V ?
  • A.-C. Bessero, F.-X. Borruat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.