Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Décollements de rétine récidivants après vitrectomie en première intention chez le patient pseudophake - 08/03/08

Doi : JFO-12-2006-29-10-0181-5512-101019-200608491 

N.P.L. Dang Burgener [1],

I.K. Petropoulos [1],

A.N. Stangos [2],

C.J. Pournaras [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Décollements de rétine récidivants après vitrectomie en première intention chez le patient pseudophake

Introduction : Le but de cette étude est d’évaluer la survenue de récidive du décollement de rétine (DR) du patient pseudophake traité par vitrectomie en première intention.

Patients et Méthodes : Il s’agit d’une étude prospective, non-randomisée, portant sur deux séries de cas consécutifs se présentant dans notre service avec un DR du patient pseudophake entre 1998 et 2004 (103 yeux de 97 patients). L’étude a inclus 24 yeux pseudophakes consécutifs opérés par vitrectomie-gaz associée à la mise en place d’un cerclage entre janvier 1998 et décembre 2000 (groupe A), et 79 yeux pseudophakes consécutifs opérés par vitrectomie-gaz sans cerclage entre janvier 2001 et décembre 2004 (groupe B). Les caractéristiques pré- et post-opératoires ont été analysées dans les deux groupes. Sur les cas de récidive de DR après la vitrectomie, les facteurs de risque pré- et post-opératoires, ainsi que le devenir visuel et anatomique, ont été également analysés.

Résultats : L’acuité visuelle s’est améliorée en post-opératoire dans 74/103 (71,8 %) yeux des deux groupes. Une récidive du DR après la vitrectomie en première intention est survenue dans 8/103 (7,8 %) yeux des deux groupes. Plus spécifiquement, 2/24 (8,3 %) yeux du groupe A ont récidivé après la vitrectomie-gaz-cerclage et 6/79 (7,6 %) yeux du groupe B ont récidivé après la vitrectomie-gaz. Parmi ces 8 récidives, quatre yeux (50 %) présentaient une prolifération vitréo-rétinienne (PVR) au moment de la vitrectomie initiale, et tous les cas présentaient une PVR au moment de la récidive (1 de grade B, 7 de grade C). Ces yeux ont eu en moyenne deux interventions supplémentaires. L’huile de silicone a été nécessaire pour un rétablissement anatomique pour cinq yeux (62,5 %).

Conclusion : L’analyse de ces résultats montre que les récidives après vitrectomie en première intention pour les DR du patient pseudophake sont le plus souvent liées à la présence d’une PVR avant ou après la première intervention. Cette série montre un taux de réussite de 91,7 % et de 92,4 % respectivement dans le groupe A et B, reflétant ainsi l’efficacité de la vitrectomie dans le traitement des DR du patient pseudophake. On voit dans cette étude une différence peu significative du taux de récidive entre les patients ayant bénéficié d’une vitrectomie-gaz ou d’une vitrectomie-gaz-cerclage, ce qui pourrait mettre en question l’utilité du cerclage additionnel dans le DR du patient pseudophake.

Abstract

Recurrence after primary vitrectomy for pseudophakic retinal detachment

Introduction: The aim of this study was to evaluate the incidence of pseudophakic retinal detachment (RD) recurrence after primary vitrectomy.

Patients and methods: This was a prospective nonrandomized consecutive case series study, evaluating two series presenting to our clinic with pseudophakic RD from 1998 to 2004 (103 eyes of 97 patients). The study included 24 consecutive pseudophakic eyes treated with gas vitrectomy surgery with placement of an encircling band from January 1998 to December 2000 (group A) and 79 consecutive pseudophakic eyes treated with gas vitrectomy surgery with no encircling band from January 2001 to December 2004 (group B). Pre- and postoperative characteristics were analyzed in both groups. In the cases of postoperative RD recurrence, we particularly analyzed the pre- and postoperative risk factors, as well as the anatomic and functional outcome.

Results: Visual acuity improved in 74/103 (71.8%) eyes from both groups postoperatively. Recurrence of RD after primary vitrectomy occurred in eight of 103 (7.8%) eyes in both groups. More specifically, two of 24 (8.3%) eyes in group A and six of 79 (7.6%) eyes in group B presented a recurrence after gas vitrectomy with encircling band and gas vitrectomy alone, respectively. Among these eight eyes, four eyes (50%) presented proliferative vitreoretinopathy (PVR) at the time of initial vitrectomy, while all eyes presented PVR at the time of recurrence (one grade B, seven grade C). These eyes required two additional interventions on average. Five eyes (62.5%) required silicone-oil tamponade for a good anatomic reapplication.

Discussion: These results show that recurrence after primary vitrectomy for pseudophakic RD is most often related to the presence of PVR before or after the first intervention. This series reports a success rate of 91.7% and 92.4%, respectively, for group A and B, thus demonstrating the efficacy of vitrectomy in the treatment of pseudophakic RD. This study also shows a nonsignificant difference in the recurrence rate among patients treated by gas vitrectomy and those undergoing gas vitrectomy in association with encircling band placement, which raises the question of the usefulness of an additional encircling band in pseudophakic RD.


Mots clés : Décollement de rétine du patient pseudophake , récidive , vitrectomie , gaz , cerclage , prolifération vitréo-rétinienne , huile de silicone

Keywords: Pseudophakic retinal detachment , recurrences , vitrectomy , gas , encircling band , proliferative vitreoretinopathy , silicone oil


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 10

P. 1149-1155 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités du traitement chirurgical du décollement de rétine du myope fort de plus de 10 dioptries et son risque hémorragique
  • L. Mahieu, J.C. Quintyn, X. Benouaich, V. Pagot-Mathis, A. Mathis
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension artérielle pulmonaire primitive familiale révélée par l’association bilatérale chémosis, myopisation et exophtalmie
  • V. Paire, M. Weber, B. Salama, E.K. Agla, F. Closs-Prophète, M. Banchereau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.