Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cathétérisme interventionnel dans les cardiopathies congénitales - 01/08/17

Doi : 10.1016/j.lpm.2016.11.013 
François Godart , Ali Houeijeh
 CHRU de Lille, hôpital Cardiologique, université Lille Nord de France, faculté de médicine, service des maladies cardiovasculaires infantiles et congénitales, boulevard Pr.-Leclercq, 59037 Lille cedex, France 

François Godart, CHRU de Lille, hôpital Cardiologique, université Lille Nord de France, faculté de médicine, service des maladies cardiovasculaires infantiles et congénitales, boulevard Pr.-Leclercq, 59037 Lille cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cathétérisme interventionnel occupe une place croissante dans la prise en charge des cardiopathies congénitales. Depuis l’atrioseptostomie de Rashkind effectuée au milieu des années 1960 dans la transposition de gros vaisseaux, de nombreuses techniques ont émergé. Pour beaucoup d’entre elles, il s’agit de fermer avec un obturateur (double disque, bouchon, coil…) un shunt cardiaque ou extracardiaque qui induit le plus souvent un hyperdébit pulmonaire : fermeture de communication interauriculaire, de communication intraventriculaire, de canal artériel. Pour d’autres, il s’agit de lever un obstacle valvulaire ou vasculaire : dilatation de la valve pulmonaire ou aortique, voire d’une coarctation de l’aorte. Pour les sténoses vasculaires, l’angioplastie avec une sonde à ballonnet peut être associée à la mise en place d’endoprothèse. Enfin depuis une dizaine d’années, l’implantation de valve cardiaque est réalisée : tout d’abord la valve pulmonaire avec la valve Melody™ (Medtronic) ou la valve Sapien™ (Edwards Lifesciences), mais probablement à l’avenir la plupart des valves avec du matériel adapté en utilisant très souvent des techniques hybrides, c’est-à-dire combinant un cathétérisme avec une chirurgie. Les techniques de cathétérisme se sont aussi développées grâce aux progrès de la fluoroscopie qui peut actuellement être associée à d’autres techniques d’imagerie (échocardiographie, IRM ou scanner) afin d’accroître les informations sur le plan anatomique. Le cathétérisme interventionnel a encore de beaux jours devant lui avec le développement de nouveaux matériels ou techniques (3D « printing », « tissue engineering », nano-techniques). Il semble que d’une chirurgie à cœur ouvert, beaucoup de gestes pourraient à l’avenir être effectués à cœur fermé en associant le cathétériseur au chirurgien cardiaque et en créant ainsi une nouvelle discipline en cardiologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Interventional cardiac catheterization has a major place in the management of congenital heart disease. Since the Rashkind atrioseptostomy in mid-1960s, many techniques have been developed. For some, it is necessary to close a cardiac or extracardiac shunt using occluder (double disc system, plug, coil…): closure of atrial septal defect, ventricular septal defect or patent arterial duct. For others, it is necessary to treat a valvular or vascular stenosis using a balloon catheter: dilatation of the pulmonary or the aortic valve, dilatation of aortic coarctation. For vascular stenosis, balloon angioplasty may be associated with stent implantation. Moreover, since more than 10 years, valve implantation can be performed: initially for pulmonic valve (the Melody™ valve from Medtronic or the Sapien™ valve from Edwards Lifesciences); but probably, most of the valves in the future could be implanted using appropriate tools and hybrid techniques combining cardiac catheterization and surgery. All these techniques were developed because of progress in fluoroscopy, and more recently association of different imaging techniques (echocardiography, MRI and CT) provides more information about the true anatomy. Interventional cardiac catheterization will continue to increase with use of new tools as 3D printing, tissue engineering and nano-techniques. It seems that from correction with open-heart surgery, many lesions could be repaired in future by hybrid techniques without opening the heart.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 5

P. 497-508 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouvelles techniques d’imagerie en cathétérisme interventionnel
  • Karine Warin-Fresse, Sébastien Hascoet, Patrice Guérin
| Article suivant Article suivant
  • Sport et cardiopathies congénitales chez l’enfant
  • Gilles Bosser, Anne Moulin-Zinsch, Reem Fischer-Atalla

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.