Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nouvelles techniques de stimulation dans le domaine des cardiopathies congénitales - 01/08/17

Doi : 10.1016/j.lpm.2017.05.015 
Mathieu Le Bloa 1, Jean-Benoît Thambo 1, 2, 3,
1 CHU de Bordeaux, hôpital cardiologique Haut-Lévêque, unité médicochirurgicale des pathologies cardiaques congénitales du fœtus de l’enfant et de l’adulte, avenue de Magellan, 33600 Pessac, France 
2 Université Bordeaux Segalen, l’institut de rythmologie et modélisation cardiaque LIRYC, Pessac, France 
3 Université Bordeaux, Inserm U1045 CRCTB, 33000 Bordeaux, France 

Jean-Benoît Thambo, CHU de Bordeaux, hôpital cardiologique Haut-Lévêque, unité médicochirurgicale des pathologies cardiaques congénitales du fœtus de l’enfant et de l’adulte, avenue de Magellan, 33600 Pessac, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

Le nombre d’enfants et de patients adultes porteurs de cardiopathies congénitales nécessitant l’implantation d’un matériel de stimulation ou de défibrillation cardiaque est en constante augmentation.

La sonde reliant le site de stimulation et/ou de défibrillation constitue le point faible de ces dispositifs malgré les nombreux progrès technologiques réalisé ces dernières années sondes bipolaires, électrodes à élution de corticoïdes, amélioration des isolants, compatibilité IRM (imagerie par résonance magnétique).

Néanmoins, les complications à long terme des matériels endocavitaires nous amènent à revoir nos stratégies d’implantation et privilégier, aussi souvent que possible une solution extravasculaire.

Les défibrillateurs sous-cutanées peuvent être proposés à des patients à haut risque d’arythmie ventriculaire grave et ne nécessitant pas de stimulation cardiaque. Les patients doivent bénéficier d’une procédure de sélection préimplantatoire rigoureuse afin de limiter le risque de survenue de choc inapproprié.

Des nouveaux stimulateurs cardiaques « sans sondes » monochambres, de type VVIR peuvent être implantés directement dans le ventricule droit.

Le développement de la télésurveillance du matériel implanté (holter longue durée, stimulateur et défibrillateur) permet de diminuer le nombre d’événements cliniques indésirables par diagnostic précoce des arythmies et d’éventuels dysfonctionnements du matériel pouvant amener à une adaptation thérapeutique ou une révision du matériel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The number of children and adult with congenital heart disease requiring implantation of cardiac pacemaker or cardioverter defibrillator is constantly increasing.

The lead between stimulation/defibrillation site and the generator constitutes the main weakpoint of those devices despite the numerous recent technological advances: use of bipolar probes, corticoid elution electrodes, insulation improvement, magnetic resonance imaging (MRI) compatibility. Risk of device failure remains high in this population.

Long term adverse events with endovascular devices remain high. That point leads us to review our implantation strategies. We try to favour an extravascular solution whenever possible.

Subcutaneous defibrillators may be proposed to patients at high risk for severe ventricular arrhythmia without cardiac pacing indication. Patients should have a rigorous pre-implantation screening procedure to minimize the increased risk of inappropriate shock.

New single chamber, VVIR-type, leadless pacemakers can be implanted directly into the right ventricle.

Miniaturized implantable loop recorders help in management of palpitations and syncopes: it increases diagnosis yield and helps arrhythmias burden assessment.

Development of remote monitoring (implantable loop recorder, pacemaker and defibrillator) helps to reduce the incidence of adverse clinical events by providing an early detection of clinically relevant events such as arrhythmias and device failure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 6P1

P. 594-605 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Revalvulation pulmonaire et risque rythmique chez les patients opérés d’une tétralogie de Fallot
  • Rosario Pilato, Dominique Lacroix, Olivia Domanski, François Godart
| Article suivant Article suivant
  • Antibioprophylaxie de l’endocardite infectieuse dans les cardiopathies congénitales
  • Sylvie Di Filippo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.