Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injection intravitréenne accidentelle de lidocaïne au cours d’une anesthésie palpébrale : toxicité rétinienne de la lidocaïne ? - 08/03/08

Doi : JFO-02-2006-29-2-0181-5512-101019-200504496 

M. Doat,

V. Pierre-Kahn,

R.A. Bejjani,

J.-L. Bourges,

G. Renard,

D. Chauvaud

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Injection intravitréenne accidentelle de lidocaïne au cours d’une anesthésie palpébrale : toxicité rétinienne de la lidocaïne ?

Introduction : Nous rapportons le cas d’une injection intravitréenne accidentelle de lidocaïne au cours d’une anesthésie locale palpébrale. Nous évoquons la prise en charge de cette rare complication et discutons de la toxicité rétinienne de la lidocaïne en situation intravitréenne.

Observation : Un homme, âgé de 29 ans, se plaignit l’exérèse d’une baisse brutale d’acuité visuelle droite lors d’une injection intrapalpébrale d’anesthésique précédant l’exérèse d’un chalazion. L’examen retrouvait une acuité visuelle réduite à une perception lumineuse, une hypertonie, une effraction de la cristalloïde postérieure, une bulle d’air dans la cavité vitréenne ainsi qu’un spasme de l’artère centrale de la rétine. L’électrorétinogramme initial objectivait une diminution de l’amplitude de l’onde b. La levée de l’hypertonie en urgence permit de supprimer le spasme de l’artère centrale de la rétine. Vingt-quatre heures après, l’acuité visuelle était chiffrée à 6/10e et l’électrorétinogramme montrait une onde b plus ample. Aucune toxicité rétinienne n’a été cliniquement observée. Seule une cataracte sous-capsulaire limitait l’acuité visuelle.

Conclusion : Cette observation confirme la relative bonne tolérance rétinienne de la lidocaïne en situation intravitréenne, et nous rappelle que les risques de blessures oculaires existent aussi lors d’anesthésies palpébrales superficielles.

Abstract

Inadvertent intravitreal lidocaine injection following subcutaneous palpebral anesthesia: retinal toxicity of lidocaine?

Introduction: We report an atypical case of scleral perforation due to an inadvertent intravitreal lidocaine injection following palpebral anesthesia. We discuss the management of this rare complication and focus on the transient lidocaine toxicity on human retina.

Observation: A 29-year-old man presented with unilateral decreased vision during a lower right palpebral anesthetic injection for a chalazion removal procedure. The patient’s vision was light perception. Examination revealed intraocular pressure at 55 mmHg, a wound of the posterior crystalloid, an intraocular gas bubble, and a central retinal artery spasm. On ERG, the b wave was decreased. The central retinal artery spasm resolved with prompt reduction of hypertony. Twenty-four hours later, the vision was 6/10 and the ERG showed an increased b wave activity. No clinical retinal toxicity of lidocaine was observed. Only a subcapsular cataract was observed, which had caused the loss of vision.

Conclusion: This case confirms that lidocaine is well tolerated by the retina and reminds us that superficial palpebral anesthetic injection should be done with great caution.


Mots clés : Lidocaïne , injection intravitréenne , complication , toxicité

Keywords: Lidocaïne , Lidocaine , intravitreal injection , complication , toxicity


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2

P. 176-180 - février 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Greffe de membrane amniotique avec greffe conjonctivo-limbique dans le traitement des ptérygions récidivants, invasifs ou intéressant l’axe optique
  • S. Folliot, B. Vabres, M. Weber, A. Péchereau
| Article suivant Article suivant
  • Endophtalmie aiguë récurrente à Enterococcus faecalis après chirurgie de la cataracte : un cas à évolution favorable
  • F. Forestier, A. Salvanet-Bouccara, M. Mohand-Said, A. Dublanchet, J.-Ph. Emond

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.